Macky Sall : Les pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre concentrent 12% des cas de VIH/Sida dans le monde

macky sall
macky sall

Macky Sall : Les pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre concentrent 12% des cas de VIH/Sida dans le monde.

AA/ Dakar / Alioune Ndiaye

Les pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre concentrent 12% des personnes vivant avec le VIH/ Sida dans le monde, a indiqué mardi à Dakar le Président sénégalais Macky Sall.

Sall s’est exprimé à l’occasion de la cérémonie de clôture du sommet régional de haut niveau sur le VIH/ Sida (31 octobre au 2 novembre), organisé par l’Institut de la société civile pour les VIH et la santé en collaboration avec Onusida.

« Les 25 pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre concentrent à eux seuls 4.7 millions de personnes vivant avec le VIH, soit 12% des cas de VIH dans le monde », a-t-il souligné dans son allocution, notant aussi que 22% des décès liés au VIH dans le monde sont enregistrés dans la zone.

« C’est pourquoi la mobilisation doit rester de mise autour de la nouvelle stratégie mondiale de lutte contre le Sida, stratégie 2021-2026, visant entre autres l’accès équitable et égal aux services et solutions liés au VIH », a avisé le Président sénégalais, se voulant désormais l’interlocuteur des organisateurs auprès de l’Union africaine et des partenaires pour le renforcement des financements dans la lutte contre cette maladie.

A l’échelle de son pays, Sall s’est engagé à mettre « dès le prochain budget » une enveloppe de deux milliards francs cfa (3 millions 536 mille USD) dans la lutte contre le VIH/Sida.

Daouda Diouf, président de l’Institut de la société civile pour les VIH et la santé a fait état du paradoxe entre le Nord et le Sud dans la proportion des malades et dans les difficultés d’accès au traitement, assurant que la rencontre sanctionnée par la ‘’ Déclaration d’engagement de Dakar’’ ouvre une nouvelle ère.

« Ce sommet a pu redynamiser l’engagement des acteurs et indiqué très clairement les étapes nécessaires pour des réponses innovantes aux pandémies actuelles et à venir. Ainsi, tirant les leçons de la crise sanitaire que nous vivons et continuons de connaître, nous sommes convaincus que c’est le début d’une nouvelle ère », a-t-il dit, indiquant que 350 délégués, experts, scientifiques, décideurs, personnes affectées par la maladie venant de 31 pays ont pris part au sommet de Dakar.L’Institut de la société civile pour les VIH et la santé est composé de 140 organisations communautaires et réseaux issus de 21 pays.