Le conflit au Sahara occidental au centre d’une réunion à huis clos du Conseil de sécurité

maroc algerie

Le conflit au Sahara occidental, opposant le Maroc au Front Polisario, a été au centre mercredi 13 octobre d’une réunion semestrielle à huis clos du Conseil de sécurité de l’ONU, sur fond de position américaine ambiguë et de rupture de relations entre Rabat et Alger qui soutient les indépendantistes sahraouis.

La situation au Sahara occidental s’est « fortement dégradée » depuis la rupture il y a près d’un an du cessez-le-feu observé depuis 1991, avait relevé récemment dans un rapport le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres. « Les accrochages sécuritaires continuent » et « la situation sur le terrain est pire qu’avant », indique un diplomate sous couvert d’anonymat.

Sahara occidental : L’Algérie appelle au retrait des forces marocaines pour éviter l’escalade

Sahara Occidental 3

Sahara occidental : L’Algérie appelle au retrait des forces marocaines pour éviter l’escalade

L’Algérie a de nouveau réclamé le retrait de l’armée marocaine du poste frontalier de Guerguerat, théâtre d’hostilités opposant, depuis quelques mois, le Front Polisario et le Maroc, ont rapporté des médias locaux.

Cette réaction algérienne intervient donc au lendemain de la nomination du nouvel envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara Occidental, le Suédois Staffan De Mistura.

Le Conseil de sécurité se penche, aujourd’hui, sur la MINURSO

sidi omar

Le Conseil de sécurité se penche, aujourd’hui, sur la MINURSO

Le représentant du Front Polisario à l’ONU, Sidi Mohamed Omar avait réaffirmé récemment que la politique d’obstruction prônée par le Maroc et l’inaction du Conseil de sécurité ont empêché la MINURSO d’accomplir son mandat qui consiste à organiser un référendum d’autodétermination au Sahara occidental.

 La solution dépend d’un mandat clair et ferme de la Minurso

Tout processus au Sahara Occidental devra garantir le droit à l’autodétermination (Ould Salek)

ould salek appelle le maroc a faire la paix

Tout éventuel processus politique au Sahara Occidental devra garantir le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination (Ould Salek)

Bir Lahlou, 09 oct 2021 (SPS) Le ministre des Affaires étrangères, Mohamed Salem Ould Salek a déclaré que tout éventuel processus politique au Sahara Occidental devra garantir le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination conformément au plan de règlement adopté, à l’unanimité, par le Conseil de sécurité de l’ONU et accepté par les deux parties du conflit, à savoir le Front Polisario et le Maroc.

La situation concernant le Sahara occidental – Rapport du Secrétaire général (S/2021/843)

Atalayar Sahara Occidental MINURSO Naciones Unidas e1614629569126

La situation concernant le Sahara occidental – Rapport du Secrétaire général (S/2021/843)

I. Introduction

1. Soumis en application de la résolution 2548 (2020), par laquelle le Conseil de sécurité a prorogé jusqu’au 31 octobre 2021 le mandat de la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (MINURSO) et m’a prié de lui rendre compte de la situation au Sahara occidental avant la fin de la période couverte par le mandat, le présent rapport rend compte des faits nouveaux survenus depuis la publication du rapport précédent, le 23 septembre 2020 (S/2020/938), et décrit la situation sur le terrain, l’état d’avancement des négociations politiques sur le Sahara occidental, l’application de la résolution 2548 (2020), les difficultés auxquelles se heurte la Mission dans le cadre de ses opérations et les mesures prises pour les surmonter. Il couvre la période allant du 1er septembre 2020 au 31 août 2021.

L’autonomie du Sahara, seule issue pour Staffan de Mistura

de mistura

L’autonomie du Sahara, seule issue pour Staffan de Mistura

Officiellement nommé ce 6 octobre, le nouvel envoyé spécial des Nations unies au Sahara ne réussira dans sa mission que si le Conseil de sécurité se prononce en faveur de la solution proposée par le Maroc.

Le poste était vacant depuis la démission, en mai 2019, de Horst Kohler, pour raisons personnelles. Le Conseil de sécurité des Nations unies vient enfin de nommer celui qui le remplacera comme envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara occidental : le diplomate italo-suédois Staffan de Mistura. Sera-t-il chargé de la même mission que ses prédécesseurs ?

Le Front Polisario appelle à accélérer la décolonisation pour instaurer la paix dans la région

sidi omar

Le Front Polisario a souligné, dans son allocution devant la quatrième Commission des questions politiques spéciales et de la décolonisation, réunie à New York, l’impératif de prendre des mesures concrètes afin d’accélérer la décolonisation du Sahara occidental.

« Il est temps pour la Quatrième Commission et l’ONU de prendre des décisions concrètes en vue d’accélérer la décolonisation de la dernière colonie en Afrique », a déclaré mercredi le représentant du Front Polisario auprès des Nations-Unies, et responsable de la coordination avec la Minurso, Sidi Mohamed Omar.

Sahara occidental : l’Algérie exige le retrait marocain d’un poste frontalier

sahara le polisario veut rompre le cessez le feu et ferme el guerguerat e1609518468254

Sahara occidental : l’Algérie exige le retrait marocain d’un poste frontalier

L’Algérie a enregistré avec « intérêt » la nomination de Staffan De Mistura au poste d’envoyé spécial du Secrétaire Général de l’ONU pour le Sahara occidental, tout en réclamant le retrait des forces marocaines du poste frontalier de Guerguerat.