Abdelmalek Alaoui: le moment pour la France de faire évoluer sa position sur le Sahara

Abdelmalek Alaoui: le moment pour la France de faire évoluer sa position sur le Sahara

 «C`est le moment pour la France de faire évoluer sa position sur le Sahara» pour emboîter le pas aux EtatsUnis qui ont reconnu la pleine souveraineté du Royaume sur ses provinces du Sud, estime Abdelmalek Alaoui, président de l`Institut marocain d`intelligence stratégique (IMIS), dans un entretien au magazine Jeune Afrique publié vendredi.  Alaoui pointe du doigt «le double langage» de la part de pays qui se présentent comme partenaires, notamment sur la question du Sahara, rappelant que la France, qui s`apprête à octroyer une large autonomie à la Corse, «se refuse encore à franchir le pas dans la reconnaissance pleine et complète de l`intégrité territoriale du Maroc». 

La commission mixte militaire marocomauritanienne tient une nouvelle session à Rabat

La commission mixte militaire marocomauritanienne tient une nouvelle session à Rabat

 Ce mardi 24 mai, Rabat a accueilli la 3e session de la commission mixte militaire maroco-mauritanienne, coprésidée par le Général  Moktar Ould Bella, Chef dÉtatmajor général des armées et l`inspecteur général des Forces armées royales (FAR) et commandant la Zone Sud, le général Farouk Belkhir. Une occasion pour les deux parties d`établir le bilan des activités de coopération bilatérale pour l`année 2021 et la planification des activités militaires 2022-2023.  A Rabat le Général  Moktar Ould Bella a également rencontré le ministre délégué chargé de l`Administration de la Défense Nationale, Abdellatif Loudiyi.

Le Maroc, l’Algérie et l’Espagne participent à un exercice maritime américain en Tunisie

Le Maroc, l’Algérie et l’Espagne participent à un exercice maritime américain en Tunisie

«La Tunisie démontre régulièrement son engagement et sa volonté de s’associer aux Etats-Unis dans notre vision commune de la paix et de la stabilité maritime en Afrique du Nord et dans les eaux méditerranéennes environnantes», a déclaré l’amiral Robert Burke, commandant des forces navales américaines Europe-Afrique et des forces conjointes alliées, cité par le communiqué.

Algérie-Maroc : «Il n’y a aucune médiation», selon Ramtane Lamamra

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra

Algérie-Maroc : «Il n’y a aucune médiation», selon Ramtane Lamamra

« Il n’y a aucune médiation. Que celui qui a été à l’origine de la rupture des relations diplomatiques entre Alger et Rabat assume ses responsabilités »

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a réagi, ce samedi, aux informations de certains médias, notamment marocains, annonçant une « médiation saoudienne pour résoudre la crise diplomatique entre l’Algérie et le Maroc ».

Amar Belani accuse le Maroc « d’escroquerie diplomatique »

Amar Belani

Amar Belani accuse le Maroc « d’escroquerie diplomatique »

L’Envoyé spécial chargé de la question du Sahara occidental et des pays du Maghreb, Amar Belani, a déconstruit samedi « l’argumentaire fallacieux » du Maroc sur la situation dans les camps de réfugiés sahraouis, affirmant que le Makhzen a été encore une fois pris « en flagrant délit d’escroquerie diplomatique« .

Un diplomate palestinien dit ses quatre vérités au Maroc

Maroc Usa Israel

Un diplomate palestinien dit ses quatre vérités au Maroc

La normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël ne passe pas auprès des Palestiniens. Le Royaume a officialisé ses relations avec Israël en décembre 2020.

Cette normalisation s’est déroulée dans le cadre d’un deal que le Maroc n’a jamais tenté de cacher : officialiser ses relations avec ce pays en échange de la reconnaissance par les États-Unis de la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental.

Publié le
Catégorisé comme Maroc

Abdennabaoui s’entretient avec une délégation judiciaire mauritanienne

Abdennabaoui s’entretient avec une délégation judiciaire mauritanienne

Le président délégué du Conseil Supérieur du Pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a eu des entretiens, lundi à Rabat, avec une délégation judiciaire mauritanienne conduite par l’Inspecteur général de l’administration judiciaire et pénitentiaire, Jemal Ould Agatt, axés sur les moyens de renforcer la coopération judiciaire entre les deux pays.

Comment d’une primaire hostilité le pouvoir algérien est passé à l’agressivité viscérale contre le Maroc

Comment d’une primaire hostilité le pouvoir algérien est passé à l’agressivité viscérale contre le Maroc

Dans les dernières années du quart de siècle passé, on s’était peu à peu habitué à l’irréductible hostilité algérienne, réveillée au son du gong anti-marocain. L’ancien président Boumediene, plus hargneux que ça tu meurs, avait cru reconstruire le mythe de l’Algérie « supérieure », dominatrice, exemplaire, phare du Tiers-Monde et évidemment maitre des Horloges dans le Maghreb et l’Afrique.