Tunisie: accusés de corruption, un ancien ministre et sept autres responsables placés en garde à vue

tunisie garde a vue
tunisie garde a vue

Tunisie: accusés de corruption, un ancien ministre et sept autres responsables placés en garde à vue

-Sur fond d’un appel d’offres relatif à des équipements informatiques.

Yosra Ouanes   – 26.10.2021 / Tunisia/ AA/Tunis

Un tribunal tunisien a décidé mardi le placement en garde à vue d’un ancien ministre et sept autres responsables du département tunisien de l’Agriculture, dans le cadre d’une enquête sur des soupçons de « corruption financière et administrative ».

C’est ce qui ressort d’un communiqué rendu public par le bureau d’information du Tribunal de première instance de la capitale, Tunis, dont la teneur a été révélée par l’Agence de presse officielle Tunis-Afrique-Presse (TAP).

Selon le communiqué dudit Tribunal, « le parquet près le Pôle judiciaire économique et financier (Pôle judiciaire spécialisé dans les affaires de corruption financière et administrative), s’est chargé d’enquêter sur des soupçons d’infractions commises en violation des dispositions législatives et réglementaires garantissant la liberté de participation et l’égalité des chances dans les marchés publics ».

L’enquête concerne un appel d’offres relatif à des équipements informatiques au profit du ministère de l’Agriculture, d’une valeur supérieure à 800 mille dinars (283 mille dollars).

Le Tribunal de première instance de Tunis n’a pas mentionné l’identité de l’ancien ministre, mais des médias locaux ont rapporté qu’il s’agissait de Samir Taieb, qui avait occupé le poste de ministre de l’agriculture au sein du gouvernement de Youssef Chahed (2016-2020).

*Traduit de l’arabe par Majdi Ismail

AA