Sahara : le CS devrait établir la culpabilité de l’Algérie et du Polisario

Sahara : le CS devrait établir la culpabilité de l’Algérie et du Polisario
Le Conseil de sécurité devrait en toute logique établir la culpabilité de l’Algérie dans l’obstruction de la mission de l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies, Staffan de Mistura, en s’opposant au processus des tables rondes auxquelles elle avait souscrit précédemment (en 2018 et 2019).
Le Conseil de sécurité devrait raisonnablement désigner l’Algérie et le Polisario, comme responsables des blocages à la mise en œuvre de la dernière résolution du Conseil de sécurité 26.02, laquelle avait recommandé depuis maintenant un an, la poursuite des tables rondes et en avait désigné, de manière expresse, les parties, en l’occurrence le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et le Polisario.
Par conséquent, le Conseil de sécurité devrait clairement établir la responsabilité de l’Algérie et du Polisario dans les blocages de la mission de Staffan de Mistura, qui s’était rendu dans la région, dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations du Conseil de sécurité, en faveur de la reprise du processus des tables rondes. La mission de l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU tendait également, via les tables rondes, à promouvoir «une solution politique réaliste et durable (…) qui repose sur le compromis et mutuellement acceptable.»

Source: Barlamane via Maghress

Bouton retour en haut de la page