A la Une

Parfum de campagne au Sud-est de la Mauritanie

Parfum de campagne au Sud-est de la Mauritanie
En Mauritanie comme dans beaucoup des pays de la sous-région, le sortant est généralement assuré d’un renouvellement, et l’option du challenger est plus précoce. Suivez-moi !
M. Moulaye Ould Mohamed Laghdhaf, ministre secrétaire général de la présidence de la République, a passé ces derniers jours à traverser la frontière avec le Mali dans le sud-est du pays et à formuler des cérémonials efficaces pour que les électeurs respectent la prochaine échéance électorale.
Moulaye Ould Mohamed Laghdhaf, cet influent politique indéniablement significatif au Hodh Ecchergui et l’Assaba a annoncé mardi lors de la réunion des élus, cadres et personnalités à Walata, la confiance des partenaires internationaux au Président de la République, Mohamed Son Excellence M. Ould Cheikh El Ghazouani a permis de mobiliser 1 400 milliards MRO.
Il a déclaré que le financement pourrait accélérer la réalisation de projets de développement qui avaient été retardés en raison de la situation internationale difficile causée par les séquelles du covid-19 et la guerre en Ukraine.
Il a appelé à une utilisation judicieuse du climat politique apaisé qui prévaut dans le pays depuis l’entrée en fonction du président de la République, récemment couronné par les résultats d’un dialogue politique constructif sous la tutelle du ministère de l’Intérieur et de la décentralisation.
M. Moulaye Ould Mohamed Laghdhaf a invité les partis politiques à utiliser les prochaines élections comme une opportunité de réconciliation, en évitant la compétition et en approfondissant les clivages pour renforcer la pratique de la démocratie dans notre pays, soulignant que le Président de la République est à égale distance de tous les partis.
De plus, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani n’a pas été honni par l’opposition parce qu’il est resté à l’écart des rebondissements politiques, ce qui lui a valu un respect considérable parmi les opposants et ceux qui soutiennent son programme.
Le ministre secrétaire général veut  les mettre  dans le parfum de campagne et bien que le Président de la République  soit l’un des favoris de la  future élection présidentielle, il n’a pas précisé s’il se présentera à la présidence, ni identifié de successeur.

Où alors toutefois, comme en septembre 2018, la banderole affichée dans les rues d’Atar, si je n’ai pas la mémoire trop courte, demandait à bénir à la future présidentielle Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani ou Moulay Ould Mohamed Laghdaf. Une autre bandérole n’est donc pas exclue!

AOB

Bouton retour en haut de la page