Organisation d’un atelier sur la validation de la politique hospitalière nationale

04 06 2021 M 011
04 06 2021 M 011

Organisation d’un atelier sur la validation de la politique hospitalière nationale

La Secrétaire générale du ministère de la Santé, Mme Ba Halima Yahya a présidé aujourd’hui vendredi  à l’ouverture d’un atelier de validation de la politique hospitalière nationale organisé par le ministère de la Santé avec le concours de l’UE, l’OMS et l’AFD.

Cette cérémonie entend valider un vaste chantier de réformes dans le processus de modernisation pour redorer le blason du secteur hospitalier mauritanien dans le but de fournir les prestations sanitaires à tous les citoyens.

La Secrétaire générale du ministère de la Santé, Mme Ba Halima Yahya a souligné l’intérêt des résultats de la rencontre, et leur apport attendu en matière d’actualisation des politiques sanitaires du pays.

Elle a ajouté que la Mauritanie s’engage à assurer une couverture sanitaire universelle dans le cadre de la mise en œuvre des objectifs du développement durable (ODD).

Mme Yahya a souligné que la politique hospitalière suivie par le pays a besoin du soutien des autres départements pour qu’elle soit plus performante et plus efficace.

Au sujet des missions d’un centre hospitalier (CH), la secrétaire générale a souligné qu’il doit être en mesure d’assurer la prise en charge des cas sanitaires et de la lutte contre la covid-19.

« Le but de la politique hospitalière en Mauritanie est de répondre aux besoins sanitaires des citoyens et l’offre d’un service de santé avec la qualité requise, par la loi de la réforme hospitalière, le renforcement des soins, la gouvernance et la promotion du service de santé publique », a-t-elle conclu.

Au cours de leurs interventions respectives,  le représentant de l’OMS en Mauritanie, M. Patrick Kaboré  ont réaffirmé leur engagement à œuvrer à l’atteinte des objectifs fixés par le Gouvernement.

Ils ont souligné leur soutien à la Mauritanie pour promouvoir ses soins hospitaliers, et ce en harmonie avec les règlements sanitaires nationaux.