Mohamed Ould Abdel Aziz n’a pas à parler sur ce ton… Quelqu’un comme lui, doit plutôt se taire…

Aziz retour sur scene
Aziz retour sur scene

Mohamed Ould Abdel Aziz vient d’écrire :

.. « ..Afin de réfuter la vérité par le mensonge, la commission parlementaire a été formée et les accusations du parquet déformées.

J’ai été assigné à résidence et bien avant et pendant tout cela, privé de mon droit d’expression de mes points de vue sur les affaires publiques de mon pays que j’ai servi plus que tous les Chefs d’Etat comme m’ont précédé.

Et comme j’ai continué à braver avec fermeté toutes ces tracasseries et que mon compte que j’ai ouvert sur Facebook connait une affluence considérable, au point d’atteindre en moins d’une semaine des dizaines de milliers de followers…, ils ont constaté mon allégation : Mon pays que j’ai servi plus que tout un président qui m’a précédé !

Dites-lui : lorsque Mokhtar a quitté le pouvoir, il n’avait rien entre les mains et à sa mort, il n’a laissé que ses vêtements et les revenus de ses mémoires.

Dites-lui : Moustapha Ould Mohamed Saleck, qui était le directeur de la Sonimex, un Chef d’état-major et un Chef d’Etat, ne possédait que sa maison et un troupeau de chameaux, dont la plupart sont morts

Pendant la disette et lorsqu’il a été rappelé à Allah, sa communauté ne s’est pas réunie pour partager son héritage…

Il n’y a qu’une seule personne de la tribu Ehl Sidi Mahmoud qui peut prétendre avoir bénéficié d’une facilitation d’Ould Mohamed Saleck ou d’une faveur aux dépens de l’État.

Dites-lui : Ahmed Ould Bousseif n’a laissé qu’une maison à Ilot K, ses vêtements et une montre.

Il été avant d’être le Chef du Gouvernement,  le Ministre des pêches et il n’y avait personne sous le soleil mauritanien de Idew-ich qui s’est vu accordé une licence de pêche ou un privilège de sa part

Même Ould Haidalla, il ne lui a été reproché parmi bon nombre de choses, des penchants à la corruption financière.

En effet, son épouse et ses enfants sont partis habiter, après son renversement du pouvoir, habiter dans le bidonville de Tensoueilem, pour vivre avec leur tante… comme tous les pauvres de Mauritanie.

Puisqu’il  n’avait qu’un terrain non bâti.

Le président Maaouiya ne détient pas de propriétés… à l’exception d’une maison acquise de l’héritage de son frère…

Qu’un officier de haut rang dans une armée  et d’un pays pauvres ainsi qu’issu d’un milieu pauvre, déclare, quand il s’en va volontairement et en pleine conscience, devant la Cour suprême des avoirs de plus de 6 milliards ouguiyas, n’a pas le droit de se montrer… ou de faire étalage… puisque sa déclaration est un aveu clair de corruption érigée en système.

Lorsque les biens d’un Chef d’Etat qui a servi son pays plus que tous les présidents ont été inventoriés, la police a saisi plus de 47 milliards ouguiyas et les investigations sont lancées sur les cinq continents pour pister l’une des plus grosses fortunes de l’histoire de la Mauritanie.

Ce président n’a pas à parler sur ce ton… Quelqu’un comme lui, doit plutôt se taire,  disparaitre  et chercher une sortie de l’impasse dans laquelle il se trouve embourbé à cause de ses charges.

Mohamed Ould Moine, traduit de l’arabe par Rapide info