Plan d’action homogène pour lutter contre la mortalité maternelle et néonatale

Dr. Mohamed Nédhirou Ould Hamed, ministre de la santé a déclaré avoir passé en revue, dans sa présentation relative à l’état d’avancement du plan d’action du secteur de la Santé, la situation sanitaire dans le pays, surtout les indicateurs relatifs au décès des mères et des nouveau-nés, notant que ceux-ci montrent que la situation peut être contrôlée par la mise en œuvre d’un plan d’action homogène.

Il a ajouté que cette situation sanitaire résulte des insuffisances qui doivent être surmontées avec au premier rang l’accès totalement inéquitable et incomplet au service de santé de qualité, aussi bien au niveau secteur public que du privé, afin d’améliorer l’état de santé par une meilleure accessibilité géographique et financière.

Au sujet du plan que son département compte exécuter en 2020, le ministre de la santé a précisé qu’il s’articule sur les axes cités dans le programme électoral du Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, à savoir le rapprochement de la santé des citoyens, surtout les franges vulnérables, l’amélioration du fonctionnement et de l’équipement des formations sanitaires, la résolution du problème des médicaments et le perfectionnement de la gestion des ressources humaines du secteur.

Le ministre a enfin précisé que son département s’attellera à remédier à certaines lacunes inhérentes à l’organisation dans le champ des infrastructures, aux ressources humaines opérant dans les formations et aux normes au niveau des médicaments et laboratoires ainsi celles relatives à l’organisation du secteur médical privé, des pharmacies et des cliniques.

Ces propos ont été avancés dans l’après-midi, lors d’une conférence de presse par le ministre en compagnie des ministres de l’équipement et des transports, par intérim porte-parole du gouvernement, des affaires sociales, de l’enfance et de la famille et de l’environnement et du développement durable.