MAURITANIE : le réseau d’irrigation de Rosso étendu pour la desserte des agriculteurs

MAURITANIE : le réseau d’irrigation de Rosso étendu pour la desserte des agriculteurs
À Nouakchott en Mauritanie, la crise de l’eau potable qui sévit depuis le mois d’août n’a pas fini d’être résolue que déjà il en faut plus. La ressource supplémentaire servira à approvisionner le réseau d’irrigation remis en service récemment après des travaux d’extension, au kilomètre 17 de la route de Rosso, à proximité du Projet d’adduction d’eau potable (AEP) de Nouakchott à partir du fleuve Sénégal (Aftout Essahili).
Le réseau d’eau destiné à l’irrigation des exploitations agricoles au kilomètre 17 de la route de Rosso à environ 205 km de Nouakchott en Mauritanie a été mis en service le 12 septembre 2023. C’était en présence de la présidente régionale de Nouakchott, Fatimetou Abdelmaleck.

Le réseau d’irrigation est situé près Projet d’adduction d’eau potable (AEP) de Nouakchott à partir du fleuve Sénégal (Aftout Essahili), qui repose sur l’exploitation de ce cours d’eau pour satisfaire les besoins en eau des habitants de la capitale mauritanienne jusqu’en 2030. C’est cette eau brute, dont le système d’eau potable d’Aftout Essahili peine aujourd’hui à assurer le traitement, qui sera pompée pour approvisionner les nouveaux canaux d’irrigation modernes.

À en croire Fatimetou Abdelmaleck, plus de dix kilomètres de canalisations ont été posées à différents niveaux, couvrant toutes les exploitations agricoles qui produisent des légumes tubéreux (pomme de terre, topinambour, patate douce), des légumineuses (fève, haricot, petit pois), des légumes vivaces (artichaut, asperge, fraise) et des légumes fruits (aubergine, concombre et cornichon, poivron, tomate, courge, melon). « Chaque agriculteur à la possibilité d’effectuer un raccordement direct et gratuit à ce nouveau réseau d’eau destiné à l’irrigation », a souligné Fatimetou Abdelmaleck la présidente régionale de Nouakchott lors de la remise en service du système d’irrigation.

Lire aussi – AFRIQUE : entre ressource et source de vie, l’eau au cœur du développement durable
Outre l’amélioration de l’approvisionnement en eau, le projet d’irrigation vise à améliorer la gestion de la ressource à travers ces systèmes d’irrigation modernes (goutte à goutte, etc.), dans un contexte marqué par le stress hydrique, une conséquence de la sécheresse.

Inès Magoum
Afrik21

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page