Mauritanie : la fille d’un ancien président nommée ministre, une deuxième dans le pays

191001688 2323013104
191001688 2323013104

Mauritanie : la fille d’un ancien président nommée ministre, une deuxième dans le pays.

Le président mauritanien Mohamed Cheikh Ghazouani a nommé mercredi 26 mai un nouveau gouvernement.

Parmi ses membres, Amal Sidi Cheikh Abdallahi, la fille du premier président élu démocratiquement en 2007, Sidi Mohamed ould Cheikh Abdallahi, mort le 23 novembre 2020 à Nouakchott.

C’est la deuxième fois que la fille d’un ancien président de la république devient ministre de la république…après Fatimetou Mint Mohamed Saleck nommée en 2000, secrétaire d’État chargée des Nouvelles Technologies.

Amal Sidi Cheikh Abdallahi remplace à ce poste Sidi ould Salem dont le nom circule depuis avril dernier pour occuper le poste de Commissaire à l’éducation, la science, la technologie et l’innovation de l’Union Africaine (UA) que convoite la Mauritanie en pleine campagne de lobbying.

La fille de Sidi Mohamed ould Cheikh Abdallahi hérite un ministère qui a été détaché des Technologies de l’Information et de la Communication ainsi que du porte-parole du Gouvernement.

La nouvelle équipe dirigée par Mohamed ould Bilal Messoud compte 29 membres, deux de plus que le précédent gouvernement.

Parmi les nouvelles entrées dans le gouvernement, figurent Moktar Ould Dahi, Ministre de la Culture, de la Jeunesse, des Sports et des Relations avec le Parlement, porte- parole du gouvernement. Moktar Ould Dahi est un ancien ambassadeur de la Mauritanie en Italie, mais également ancien directeur général de la Télévision de Mauritanie (TVM).

Trois ministres ont été remerciés, au nombre desquels Khadija Cheikh Bouka, ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement du Territoire, ou encore Dr. Mohamed Nedhirou HAMED, ministre de la santé, remplacé à ce poste par Sidi Ould Zahaf, jusqu’ici directeur général de la santé publique qui s’est fait notamment connaître lors de l’apparition des premiers cas de Covid-19 dans le pays.

Deux nouveaux Commissaires font leur entrée dans ce gouvernement, en l’occurrence Cheikh Ahmed Ould Ahmed Salem Ould Sidi (Droits de l’Homme) et Toutou Mint Mahfoudh Ould Khattri (Sécurité Alimentaire).

Babacar Baye Ndiaye, journaliste à Cridem

@babacarbayendiaye