Maroc : sauvetage de182 migrants irréguliers

Maroc : sauvetage de182 migrants irréguliers
– D’après l’agence de presse officielle du pays, citant une source militaire
Publié dans AA par|Khalid Mejdoup | 13.10.2022 |Rabat

Les autorités marocaines ont annoncé, mercredi, avoir secouru 182 migrants irréguliers entre le 10 et le 12 octobre.

L’agence officielle a rapporté, citant une source militaire anonyme, que les unités des garde-côtes marocains, opérant en Méditerranée et dans l’océan Atlantique, ont réussi à secourir 182 demandeurs d’asile.

La même source a expliqué que les migrants, dont des femmes et des enfants, ont été secourus entre le 10 et le 12 octobre 2022, précisant que la plupart sont originaires d’Afrique subsaharienne.

 »Ils ont tenté la traversé à bord de kayaks, de jet-skis et de planches de surf, ainsi qu’à la nage », a indiqué l’agence. Et la source d’ajouter  »qu’ils ont reçu les soins nécessaires et ont été transférés vers les ports à proximité dans le Royaume pour effectuer les démarches administratives nécessaires ».

Au cours des cinq dernières années, les autorités marocaines ont démantelé plus de 1 300 réseaux criminels actifs dans l’organisation de la migration irrégulière, dont 256 en 2021 et 100 en 2022 jusqu’au 31 mai, selon les données officielles.

Les migrants irréguliers transitent par le Maroc en vue de gagner l’Europe par la mer Méditerranée ou en escaladant les barrières entourant les enclaves de Ceuta et Melilla.

Les villes de Ceuta et Melilla sont soumises au pouvoir espagnol, malgré leur présence dans l’extrême nord du Maroc. Melilla compte environ 70.000 habitants, et elle est passée sous le contrôle de l’Espagne en 1497.

Le Royaume du Maroc refuse de reconnaître la légitimité de la domination espagnole sur les deux villes et les considère comme parties intégrantes du sol marocain. Rabat a exprimé à Madrid son souhait d’entamer des négociations directes dans l’espoir de restaurer sa souveraineté sur les deux villes.

*Traduit de l’arabe par Hajer Cherni
Source: Agence Anadolu

Bouton retour en haut de la page