M. Bourita s’entretient avec son homologue congolais

nasser bourita
nasser bourita

M. Bourita s’entretient avec son homologue congolais

Rabat – Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita, s’est entretenu, lundi par visioconférence, avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Congolais de l’étranger de la République du Congo, M. Jean-Claude Gakosso.

Les deux ministres se sont félicités de l’excellence des liens profonds d’amitié et de solidarité qu’entretiennent les deux pays, sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et de Son Frère Son Excellence le Président Denis Sassou N’guesso, rappelant que ces relations bilatérales ont connu une nouvelle impulsion suite aux visites d’amitié et de travail effectuées par Sa Majesté le Roi en République du Congo en février 2006 et en avril 2018, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.

Ces visites ont notamment conduit à la signature de plusieurs accords dans différents domaines (santé, agriculture, pêche maritime, énergie, tourisme…etc.) et au lancement des travaux de construction d’un point de débarquement aménagé au port de pêche de Yoro à Brazzaville, précise la même source.

En matière de coopération économique, les deux ministres ont souligné le rôle important joué par le secteur privé dans la dynamisation des relations de partenariat entre les deux pays, souligne le communiqué, notant qu’à cet effet, ils ont convenu de l’organisation d’un Forum économique Maroc-Congo et de la mise en place d’un Conseil d’Affaires afin de renforcer davantage les échanges économiques et commerciaux entre le Maroc et le Congo.

Les deux parties se sont également félicitées de l’engagement solidaire du Maroc à l’égard du Congo qui s’est manifesté par l’octroi d’un Don Royal en matériel médical préventif contre la pandémie du COVID-19, en juin 2020, et le soutien de l’initiative régionale du Président congolais “Fonds Bleu pour le Bassin du Congo”.

Se réjouissant de la parfaite concordance des points de vue des deux pays sur les différentes questions régionales et internationales d’intérêt commun, les deux parties ont également mis en exergue la priorité et l’intérêt portés par les deux pays au développement des relations de concertation politique, ayant pour fondement le respect et la défense de la souveraineté et de l’unité des États africains.

Concernant la question du Sahara marocain, la partie marocaine a salué la position favorable adoptée par le Congo sur ce dossier qui s’est traduite par son appui aux efforts déployés par le Royaume du Maroc en vue de parvenir à une solution politique négociée à ce différend régional, relève le communiqué, ajoutant que M. Jean-Claude Gakosso a réaffirmé le caractère sérieux et crédible de l’Initiative marocaine d’autonomie devant mener à un règlement définitif de cette question, sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies (ONU), tel qu’entériné par la décision 693 adoptée par le Sommet de l’Union Africaine (UA) à Nouakchott en 2018.

Au sujet de la Libye, les deux ministres ont apprécié favorablement les efforts déjà entrepris par le nouvel exécutif dans la voie d’un règlement politique de la situation dans ce pays, soulignant le rôle important de l’UA dans la recherche d’une solution en Libye, à travers le Comité de Haut Niveau sur la Libye que préside le Président Denis Sassou N’guesso.

Ils ont également salué l’engagement permanent du Maroc à soutenir les parties libyennes pour la résolution de la crise en Libye, conformément aux Hautes Instructions et Orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et ce, dans l’intérêt de ce pays frère et pour la stabilité de toute la région de l’Afrique du Nord ainsi que la réalisation de l’intégration économique au Maghreb Arabe, poursuit la même source.

Les deux ministres ont également insisté sur l’importance de renforcer la communication et la coordination dans les différentes plateformes multilatérales, UA et ONU notamment, afin de rendre plus homogènes les actions diplomatiques entreprises au niveau de ces instances avec les positions officielles adoptées par les deux pays sur les différentes questions d’intérêt commun.

Dans le même esprit, les deux parties se sont engagées à appuyer, de manière concertée et mutuelle, les candidatures marocaines et congolaises au niveau des instances régionales et internationales, conclut le communiqué.

mapexpress