Les membres du gouvernement commentent le Conseil

les membres du gouvernement

Les membres du gouvernement commentent la réunion du Conseil des ministres.
Mercredi soir, les membres du gouvernement ont commenté les résultats d’une réunion ministérielle tenue plus tôt dans la matinée. Il s’agit du ministre de l’Éducation nationale et de la Réforme du système éducatif, porte-parole du gouvernement, M. Mohamed Malainine Ould Eyih et du ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement du territoire, M. Sid Ahmed Ould Mohamed et le ministre de la Santé, Mokhtar Ould Dahi, lequel nous ne pouvons pas être satisfaits de ce qu’il a mis en avant et nous vous invitons à chercher ailleurs ses réponses. Rapide info, la santé n’est pas vraiment sa tasse de thé.
Dans ses remarques liminaires, le porte-parole a déclaré que le comité avait examiné et adopté plusieurs projets de loi et ordonnances liés à la création d’un centre d’opérations sanitaires d’urgence, ainsi que des plans de lotissement pour quatre villes de l’intérieur du pays.
De son côté, le ministre de l’Aménagement du territoire a présenté les grandes lignes de quatre projets de décrets, approuvant les plans de lotissement des quatre villes.
Il a déclaré que les plans faisaient partie d’un plan plus vaste visant à développer 13 villes du pays. Selon le ministre, l’objectif de ces lotissements est d’offrir aux citoyens un milieu de vie axé sur la sécurité et la tranquillité.
Le ministre a poursuivi son allocution en expliquant, entre autres objectifs, la mise en œuvre progressive du plan de lotissement permettra de pallier l’occupation anarchiste de certains espaces et d’empêcher les citoyens de s’installer dans les zones inondables. Le développement de ces villes sera également l’occasion d’offrir des services publics au plus grand nombre, les équipements et équipements publics étant systématiquement fournis.
Parmi les quatre moughataas citées, Djigueni est située dans la province du Hodh Charghi, dont l’aménagement constituait un engagement du président de la République lors de sa visite dans la ville l’année dernière, a noté le ministre.

Autre plan de lotissement, présenté, celui du regroupement de Boughle, qui va être transformée en ville. Située dans la commune d’Adel Bagrou, dans le Hodh Chargui, Boughle sa population est à cheval entre les territoires mauritanien et malien, pour les besoins de leurs activités. Il s’agit pour le ministre d’une zone stratégique où des installations existent déjà, notamment l’accès à l’eau. Mais, il note qu’ils seront davantage fournis, surtout que le plan de lotissement a été déclaré d’utilité publique.

Le troisième plan de lotissement concerne la ville de R’kiz, située dans la moughataa au Trarza. Là aussi, le nouveau schéma permettra de déterminer les zones habitables, de réaliser la voirie et d’aménager les espaces destinées aux services publics.

Enfin, le quatre et dernier plan de lotissement est relatif au regroupement de Koundi, situé dans la moughataa de Tekane. Grace au plan, le cadre de vie des populations locales sera amélioré, d’autant plus que c’est une zone où l’activité agricole est importante. Le projet de décret déclare d’utilité publique le plan.
Cependant, il était convaincu que le système était informatisé et, grâce à la cartographie, il pouvait voir rapidement quelles zones étaient visibles et lesquelles ne figuraient pas sur le plan de zonage, il expliqua que personne ne serait lésé. Enfin, un porte-parole du gouvernement a déclaré qu’une visite de conseillers du département d’État américain était revenue, mais n’avait finalement pas eu lieu. Cependant, il a expliqué avoir eu une conversation téléphonique avec le directeur de cabinet du président de la république. L’échange a porté sur plusieurs questions clés, dont les droits de l’homme et la bonne gouvernance, selon un porte-parole. Le porte-parole a souligné que les conseillers ont mis l’accent sur les progrès dans le pays et le leadership dans la sous-région.

Le ministre de l’urbanisme a répondu aux questions sur les permis et autres documents prouvant la propriété foncière. À cet égard il a expliqué que d’importants travaux d’entretien sont en cours, et que les attributions de terres effectuées depuis 2019 n’ont pas souffert de dédoublement et ne peuvent donc pas être un point de discorde.
Il a tout de même assuré que le système est informatisé et que grâce à la cartographie, il est possible de savoir rapidement les zones figurant dans le plan de lotissement ou non. Finalement, il a déclaré qu’aucun titulaire de droits ne subira de préjudice.
Certaines procédures contentieuses (double action) existent depuis plus de 10 ans et peuvent prendre plus ou moins de temps. Enfin, le porte-parole du gouvernement, est revenu sur la visite du conseiller du département d’État américain qui n’a au final pas eu lieu. Il l’explique par un souci de calendrier, lié à son plan de vol.
Cependant, il a affirmé qu’il avait eu une entrevue téléphonique avec le Directeur de cabinet du président.
Les échanges, selon le porte-parole, ont porté sur plusieurs sujets d’importance dont les droits de l’homme et la bonne gouvernance.
Le porte-parole a souligné que le conseiller a mis en exergue les avancées du pays et son leadership dans la sous-région.

Bouton retour en haut de la page