Les États du CILSS commémorent le 37e anniversaire de cette importante organisation sous régionale

Les États du CILSS commémorent le 37e anniversaire de cette importante organisation sous régionale.

Les pays membres du Comité permanent Inter-États de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS) commémorent lundi l’anniversaire de la création de cette importante organisation sous-régionale qui coïncide avec le 12 septembre de chaque année.

Ce 37ème anniversaire est placé cette année sous le thème : « L’élevage face à l’insécurité civile au Sahel et en Afrique de l’Ouest ».

A cette occasion, Son Excellence le Président du Conseil Militaire de Transition, Président de la République du Tchad et Président en exercice du CILSS, Général d’Armée Mahamat Idriss Deby Itno a adressé un important message aux Citoyennes et citoyens des États membres de cette importante organisation sous-régionale.

Dans son message, le Président en exercice du CILSS a soulignant l’importance économique du secteur de l’élevage pour nos pays du fait « de son importance dans la création des richesses et d’emplois, notamment pour les jeunes et les femmes. Il occupe surtout une place importante dans le développement agro-sylvo-pastoral des zones rurales ».

Dans ce cadre, le Président tchadien a rappelé que pour les sahéliens, le secteur de l’élevage contribue pour 10 à 15% du PIB des États, et environ 25% du PIB agricole de la région.

Le thème de la journée du CILSS de cette année, dit-il, vient nous interpeller sur les conséquences de l’insécurité civile sur les pratiques de l’élevage sous toutes ses formes dans la région, soulignant que depuis 2012, l’insécurité civile sévit dans les zones traditionnelles d’élevage : conflits agriculteurs et éleveurs, terrorisme, vol de bétail, trafic de tout genre, circulation des armes légères, banditisme et criminalité transfrontalière.

« Depuis lors, la pratique des activités agropastorales est fortement bouleversée et difficile pour nos vaillants concitoyens éleveurs. Par conséquent, le secteur de l’élevage et plus particulièrement le système pastoral transhumant, se trouve confronté à de multiples facteurs de vulnérabilité qui tendent à affaiblir sa durabilité et ses capacités de résilience au sein des zones arides et semi-arides qui constituent ses espaces de prédilection ».

Dans son message, Son Excellence Mahamat Idriss Deby Itno souligne que les défis critiques auxquels le pastoralisme est confronté sont essentiellement de nature régionale et nécessitent un engagement politique fort pour être relevés.

A ce sujet, il rappelle la Déclaration de Nouakchott sur le pastoralisme adoptée en octobre 2013, qui incarne cette forte volonté politique et qui reconnaît qu’il existe un besoin profond d’interventions bien coordonnées à la mesure des enjeux du pastoralisme au niveau régional.

Le plaidoyer développé, indique-t-il, par les réseaux régionaux d’éleveurs et leurs partenaires dont le CILSS a permis à nos États et aux décideurs politiques de prendre conscience des menaces qui pèsent sur le secteur de l’élevage et particulièrement sur la mobilité du cheptel, qui est un facteur déterminant dans la productivité du secteur.

En conséquence, il a appelle les États et gouvernements des pays du Sahel et l’Afrique de l’Ouest à s’engager fortement dans la résolution des crises auxquelles le système d’élevage mobile est confronté, en l’occurrence la sécurisation du foncier pastoral.

Aussi, a-t-il dit, des efforts soutenus doivent être déployés pour créer les conditions favorisant la mobilisation des ressources financières pour la réalisation d’infrastructures pastorales structurantes basées sur une approche inclusive.

Le Président en exercice du CILSS a saisi la commémoration de ce 37ème anniversaire pour inviter les partenaires techniques et financiers à accompagner le CILSS, qui œuvre inlassablement pour l’amélioration des conditions de vie des populations sahéliennes et ouest africaines, notamment les pasteurs et les agro-pasteurs.

AMI

Bouton retour en haut de la page