Les autorités interceptent un bateau amenant 140 migrants

Les autorités mauritaniennes interceptent un bateau transportant 140 migrants subsahariens en direction des îles Canaries.
MIGUEL BARRETO (EFE) GUILLAUME VEGA Las Palmas de Gran Canaria – 05 AOÛT 2022 – 14:41 UTC
Les garde-côtes mauritaniens interceptent un groupe d’environ 140 migrants subsahariens.

Le Groupe  se dirigeait en bateau vers les îles Canaries, en Espagne.

Un porte-parole a ajouté qu’un des membres du groupe est décédé en haute mer et a précisé que le bateau avait été découvert hier par un avion des garde-côtes alors qu’il faisait face à des problèmes techniques, notamment des pénuries de carburant. Les migrants, dont trois femmes et un mineur, ont été emmenés sur un navire des garde-côtes vers la ville de Nouadhibou.

C’est à 470 kilomètres au nord de Nouakchott, pour y recevoir des soins médicaux.

L’avancée migratoire depuis les côtes africaines est loin de s’arrêter. Au cours des sept premiers mois de l’année, 9.589 personnes sont arrivées sur les îles par voie maritime. Ce qui représente une hausse de 27,3%.

Le nombre d’arrivées détectées jusqu’en juillet de cette année est supérieur de 47 % à celui enregistré au cours de la même période de 2020.

Une année qui est devenue la deuxième avec le plus d’arrivées depuis 2006.

L’archipel, de cette manière, représente 57% du nombre total d’arrivées de migrants dans toute l’Espagne.

Au niveau national, le nombre total d’immigrants arrivés en Espagne de manière irrégulière jusqu’au 31 juillet s’élevait à 16 718.

Soit 3,3 % de plus qu’à la même période de 2021.  La tendance est à la baisse mais des arrivées en Espagne se poursuivent sur les côtes.

La route canarienne est meurtrière: mort de 322 migrants cette année

En outre, la route canarienne se trouve être l’une des plus meurtrières par voie maritime. Le programme Missing Migrants de l’Organisation internationale pour les migrations a détecté au moins 322 décès.

C’est 67% du total des décès enregistrés par cette agence dépendante des Nations unies. Le dernier cas connu s’est produit le 25 juillet. Une fillette de quatre ans et une femme ont été retrouvées mortes dans l’Atlantique.

Elles étaint à bord du bateau pneumatique avec lequel elles tentaient de rejoindre Lanzarote avec 49 autres personnes, selon des sources de la Croix-Rouge et du 112 des îles Canaries. .

En moyenne, cinq migrants sont morts chaque jour en tentant de rejoindre l’Espagne au cours du premier semestre 20220.

Ce qui représente un total de 978 victimes, selon le rapport Rights to Life présenté le 20 juillet par le groupe Walking Borders.

Parmi ces décès, 800 sont survenus sur la Route des Canaries, la plus meurtrière, selon leurs données.

Selon cette organisation, 4 016 personnes ont péri en 2021 sur le chemin des îles dans un total de 124 naufrages dont elle a eu connaissance.
Une enquête récente du Comité international de la Croix-Rouge révèle les difficultés à identifier les corps des victimes.

Il confirme que les traces de la grande majorité sont perdues : l’Espagne ne récupère que 9 % des corps des migrants qui meurent en léchage .
Source: elpais

Bouton retour en haut de la page