L’Egypte et l’Algérie renforcent leur coopération dans les domaines du gaz, du pétrole et des mines

L’Egypte et l’Algérie renforcent leur coopération dans les domaines du gaz, du pétrole et des mines

LE CAIRE: Mardi, l’Égypte et l’Algérie ont signé un protocole d’accord pour la coopération dans les domaines du gaz, du pétrole et des mines, par l’intermédiaire de Tarek el-Molla, ministre égyptien du Pétrole et des Ressources minérales et de Mohammed Arkab, ministre algérien de l’Énergie et des Mines.

L’accord porte sur la coopération dans la commercialisation des produits pétroliers, notamment le butane, et dans la recherche, l’exploration et la production de pétrole et de gaz.

Il jette également les bases d’une collaboration dans la création d’une société – dont le champ d’activité couvre toute l’Afrique – pour la réalisation d’études et de projets communs, dans la conversion des voitures à carburant conventionnel en véhicules fonctionnant au gaz naturel et dans l’échange d’expertise en matière de stratégies nationales pour l’amélioration de la filière hydrogène.

Les deux parties sont également convenues de former une équipe conjointe pour exécuter les activités décrites dans le protocole d’accord.

El-Molla a déclaré que les deux pays avaient également pour objectif de créer une société chargée de travailler sur des projets pour l’industrie pétrolière.

Entre-temps, Arkab a déclaré que l’Algérie s’efforçait de renforcer ses relations avec l’Égypte et d’investir dans le pays, en soulignant les succès remportés par les entreprises égyptiennes en Algérie, telles que Petrojet. Il a ajouté qu’il existait des domaines de coopération qui peuvent être accélérés, notamment les projets pétrochimiques.

En février, le président égyptien, Abdel Fattah el-Sissi, lors d’un appel téléphonique avec son homologue algérien, Abdelmadjid Tebboune, avait réaffirmé les relations fraternelles entre les deux pays et l’aspiration du Caire à faire progresser la coopération bilatérale à différents niveaux.

El-Sissi avait déclaré que l’Égypte souhaitait développer le commerce et les investissements avec l’Algérie, ainsi que renforcer les liens sécuritaires et militaires.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com
Source: Arabnews.com

Bouton retour en haut de la page