Le sang des Palestiniens continue de couler

21 palestine qods
21 palestine qods

Le sang des Palestiniens continue de couler

L’armée israélienne poursuit ses massacres contre la population de Gaza – 18 mai 2021

 par Aissa Amourag

 Alors que la communauté internationale se terre dans son silence et son inertie légendaires, le Maroc se mobilise sur le front humanitaire pour apporter une forte assistance à la population de Gaza. Cela démontre la constance de la position marocaine à l’égard de la cause palestinienne.

Les bombardements de l’armée israélienne sur la bande de Gaza se sont intensifiés, lundi 17 et mardi 18 mai 2021. Dernier bilan, à cette date, de ces agressions incessantes: 218 morts et plus de 5.600 blessés.

Ainsi, le nombre de morts dans la bande de Gaza est passé à 197, dont 58 enfants, 34 femmes et plus de 1.250 blessés, tandis que 21 morts, dont un enfant, ont été recensés en Cisjordanie, y compris Al-Qods occupée, en plus de 4.300 blessés. Les avions de combat et l’artillerie de l’armée d’occupation israélienne ont repris dans la matinée de mardi 18 mai leurs raids sur différentes zones de la bande de Gaza, ciblant des dizaines de maisons, d’usines et de terres agricoles dans des zones distinctes de la bande, Jabalia et Beit Lahia dans le nord, ainsi que dans les camps de Bureij et Nusairat, au centre, et dans le gouvernorat de Khan Younes (sud).

À Al-Qods-occupée, des dizaines de colons ont pris d’assaut le cimetière de Bab Al-Rahma, adjacent à la mosquée Al-Aqsa, et la place Al-Ghazali et y ont effectué des rituels talmudiques, après leur tentative échouée de prendre d’assaut la mosquée Al-Aqsa depuis Bab Al Maghariba pour la deuxième journée consécutive.

Crimes contre l’humanité

Le Premier ministre palestinien, Mohammed Chtayyeh, ne cesse d’appeler la communauté internationale à intervenir pour arrêter l’agression israélienne continue sur la bande de Gaza depuis une semaine, soulignant que l’État d’occupation ne peut combiner son agression à un désir de sécurité.

Mais, dans la réalité, la communauté internationale se terre toujours dans son silence alors que les massacres israéliens contre les Palestiniens durent désormais plus de 10 jours. Le silence de cette communauté cautionne ainsi des crimes contre l’humanité pour lesquels l’Etat hébreu devrait être poursuivi devant les juridictions internationales.

Le Maroc compte parmi les rares pays dans le monde arabo-musulman à se ranger derrière la cause palestinienne pour soutenir un peuple opprimé et massacré. C’est ainsi que la décision de S.M. Mohammed VI d’envoyer une aide humanitaire d’urgence au peuple palestinien démontre combien la position marocaine demeure stable à l’égard de la Palestine, quelles que soient les vicissitudes de la politique internationale.

Plusieurs remarques découlent de ce geste de moralité internationale dont s’inspire profondément la diplomatie marocaine. D’abord, le Royaume joint ainsi la parole aux actes, en restant tout à fait fidèle à la cause palestinienne, ensuite, l’envoi de cette aide humanitaire simultanément à la population de la Cisjordanie et de Gaza montre sans équivoque que la diplomatie marocaine transcende le schisme politique interne et considère le peuple palestinien comme une unité insusceptible de division, et puis cette aide humanitaire ne constitue que la partie visible d’une action diplomatique marocaine plus engagée en faveur d’un cessez-le-feu immédiat.

maroc-hebdo