La pandémie de la COVID-19 dans tous ses états en Mauritanie

Sidi Ould Zahaf
Sidi Ould Zahaf, ministre mauritanien de la Santé

La pandémie de la COVID-19 dans tous ses états en Mauritanie

La pandémie de la COVID-19 déclarée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en date 11 mars 2020, est apparue en Chine au mois de Décembre 2019, dans la ville de Wuhan. Le premier cas en Mauritanie  a été déclaré  le 14 mars 2020 chez un étranger arrivé d’Europe, qui a incité le pays à réduire les liaisons aériennes avec la France.  

Depuis le  14 mars jusqu’au 31 décembre 2021, Il y a eu 40 906 cas de contamination et 862 décès liés au coronavirus recensés dans le pays.  Le Ministère de la santé  a examiné 30 échantillons de personnes infectées et il a été  confirmé 14 d’entre elles avec le variant Omicron.

Cette situation justifie la mise à jour du plan de riposte  lequel requiert  l’implication de plusieurs départements ministériels. Les coronavirus sont un groupe de virus qui appartient à la famille des coronaviridae qui infectent à la fois les animaux et les humains.

Les coronavirus humains peuvent provoquer des maladies bénignes semblables à un rhume, tandis que d’autres provoquent des maladies plus graves (comme le MERS – Middle East Respiratory Syndrome et le SRAS – Syndrome respiratoire aigu sévère).

La transmission interhumaine à SARS-CoV-2 se fait par la projection de gouttelettes lors de la toux, éternuement, par un contact personnel étroit et non protégé avec une personne infectée (transmission manu portée : toucher, serrer la main) ou par l’intermédiaire de surfaces souillées ( cas meeting UPR et Tawassoul).

La Mauritanie est  désormais dans une quatrième vague de nouveaux cas confirmés  du fait du non-respect des gestes barrière. En effet, la moyenne hebdomadaire est plus de 100 cas confirmés de Covid-19 cette  semaine alors qu’elle était de 40 cas seulement.

Rappelons que le Ministère de la santé s’est  fixé l’objectif de vacciner 63 % de sa population totale, soit 2 690 885 personnes âgées de plus de 18 ans, d’ici mi-juillet 2022. En ce sens que début  septembre, la Mauritanie est même devenue le premier pays d’Afrique de l’Ouest et le 12ème sur le continent à avoir atteint l’objectif fixé par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) lequel consiste à vacciner au moins 10 % de la population contre la COVID-19 avant la fin septembre. A la date du 23 septembre, plus de 560 000 personnes ont été entièrement vaccinées contre la COVID-19, soit 12 % des 4,5 millions de mauritaniens.

Cependant, au regard de la vitesse de propagation communautaire de la maladie, il y a risque d’augmentation des cas graves pouvant dépasser les capacités de prise en charge du pays, ce qui pourrait entrainer une perturbation majeure des activités et services courants sur l’ensemble du pays avec les coûts sociaux et économique dans un pays dont 36 % sont dans l’extrême pauvreté.

Ahmed Ould Bettar