La Mauritanie met en place deux plans pour être à l’abri du Coronavirus et pour se prémunir de ses conséquences

Le président Mohamed Ould Cheikh Ghazouani ne savait pas, au cours de sa campagne électorale qui l’a portée au palais ocre en sa qualité de président démocratiquement élu, comme d’ailleurs tout autre personne, qu’une nouvelle pandémie de la souche du Coronavirus appelée Covid-19, était aux aguets, menaçant l’humanité et les économies du monde entier.

Cependant, son programme était l’expression d’un plan cohérent pour faire face à une catastrophe imminente à laquelle personne ne s’attendait ou ressentait la survenance.

Le programme électoral du président Ghazouani portait entre autres sur la création de l’agence « Taazour » afin de venir en aide aux citoyens démunis et de leur permettre d’avoir des habits décents, matérialisant ainsi les engagements de Son Excellence.

Le Président a promis également de créer des dizaines de milliers d’opportunités d’emploi.

Cet à quoi s’est attelé avec fermeté le gouvernement, franchissant des pas importants dans ce sens.

Il y a lieu de noter ici que des milliers de diplômés chômeurs ont été recrutés en leur qualité de prestataires de services de l’enseignement, afin de combler le déficit de personnel enseignant au niveau du fondamental et secondaire.

Dans le domaine de la santé, le gouvernement a mis en œuvre des lois règlementant la pharmacie, interdisant l’importation de médicaments contrefaits et approvisionnant les pharmacies ouvertes dans les hôpitaux et les centres de santé des médicaments nécessaires.

La gratuité des soins d’urgence a été aussi appliquée par les autorités qui s’attèlent actuellement à réorganiser le secteur privé d’une part et œuvrent pour que les consultations effectuées par les médecins spécialistes et les examens soient accessibles à tous, d’autre part.

Au plan alimentaire, les services concernés ont œuvré pour débarrasser le marché des produits contrefaits et périmés.

A ce propos, le consommateur mauritanien témoigne et reconnait la grande amélioration enregistrée au niveau des services d’alimentation en eau potable et d’approvisionnement en électricité ainsi qu’une baisse significative des délestages intempestifs du courant, qui ont totalement disparu dans certaines régions et seront bientôt un mauvais souvenir dans toutes les villes et quartiers du pays.

Dans ce même contexte, la SOMELEC a déjà commencé à exécuter sur le terrain de la réalité un agenda d’électrification de nombreux villages ruraux et localités urbaines dans le cadre d’un programme à achever avant la fin de cette année.

Au plan des infrastructures, le président de la République Mohamed Ould Cheikh Ghazouani a supervisé le lancement de la modernisation de la ville de Seilibaby, tandis que le Premier ministre Ismail Ould Bedda Ould Cheikh Sidiya a présidé la cérémonie relative à la reprise des travaux à l’aéroport de la ville de Néma, après sa réhabilitation en plus du lancement de grands projets dans la Wilaya du Brakna et du coup d’envoi de la construction du tronçon routier « Boutilimit-Aleg », qui a causé de nombreux accidents de la circulation et fait des centaines de morts et des milliers de blessés au cours de ces dernières années, principalement en raison de la négligence.

L’intervention positive des pouvoirs publics dans les domaines précités n’est qu’un exemple de la sincérité du président et de son gouvernement pour faire passer le pays du pré-carré de la pauvreté, de l’ignorance et de la maladie vers ce nouvel espace bien mérité par la Mauritanie au sein d’un monde meilleur.

Au plus fort de la préoccupation de l’État dans la mise en œuvre de ses projets de développement et de la conviction des citoyens de récolter les fruits de ces projets, est apparue brusquement et sans avertissement, la pandémie du Coronavirus, qui a mis à l’épreuve les plus grandes économies du monde et détruit bon nombre de leurs systèmes de santé de longue date, faisant que tout les Etats, y compris le notre n’étaient pas à l’abri du nouveau danger.

Les observateurs les plus optimistes s’attendaient à ce que le pouvoir du président Mohamed Ould Cheikh Ghazouani poursuive la mise en œuvre de son programme électoral à la lumière de la pandémie, étant donné que c’est l’ultime de ses réformes, mais il a surpris tout le monde avec un programme d’urgence sage, rapide et efficace qui ne se limitait pas seulement à la stratégie de lutte contre la maladie, mais l’a transcende plutôt, avec l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie visant à faire face à ses effets négatifs sur les pauvres d’abord et ensuite sur le reste de la population.

Après le plan d’assurance, que le Premier ministre Ismail Ould Bedde Ould Cheikh Sidiya et son efficace et harmonieux gouvernement ont veillé à l’exécution à la lettre, le plan de sauvetage des conséquences de la première stratégie était prêt et a fait l’objet d’une exécution immédiate et sans retard.

Le président a mis en place deux plans d’assurance et de sauvetage, supervisés tous les deux par le Premier ministre et mis en œuvre par le gouvernement.

Du coup, le pays a été épargné du risque de propagation du dangereux Covid-19, tandis que les familles vulnérables et les éleveurs ont reçu les aides ou les recevront incessamment, compte-tenu de leur acheminement par camion en cours depuis quelques jours.

Toute cette ferveur de l’Etat providence sous le président Ould Ghazouani et son Premier ministre Ould Cheikh Sidiya et le laborieux, consciencieux et engagé gouvernement se déroule par-dessus bord dans une atmosphère de sécurité totale, de quiétude globale et de convivialité inédite, suscitant la satisfaction généralisée et la profonde reconnaissance de tous les citoyens partout à travers le pays.

Ismaïl Ould Rabani

https://alwiam.info/ar/10209

SourceURL:https://alwiam.info/fr/ar/8064