« Il est interdit de porter atteinte à la sécurité de Tripoli », affirme le chef de l’armée

photo joseph aoun dr
photo joseph aoun dr

« Il est interdit de porter atteinte à la sécurité de Tripoli », affirme le chef de l’armée

Le commandant en chef de l’armée libanaise, le général Joseph Aoun, s’adressant vendredi aux militaires de la caserne de Kobbé au Liban-Nord. Photo Twitter/@lebarmy

Le commandant en chef de l’armée libanaise, le général Joseph Aoun, qui s’est rendu dans la caserne de Kobbé au Liban-Nord, a affirmé vendredi qu’il est interdit de porter atteinte à la sécurité de la ville de Tripoli,

où des tirs en l’air par des éléments armés dans les rues ont été enregistrés il y a deux jours sur fond de crise socio-économique dans tout le pays.

S’adressant aux habitants de Tripoli, lors d’un discours prononcé devant les militaires, le général Aoun leur a dit : « Votre douleur est la nôtre. Et votre sécurité et la stabilité de Tripoli relèvent de notre responsabilité. Il est interdit à qui que ce soit de porter atteinte à la sécurité de la ville », a-t-il martelé, ajoutant que la troupe « ne sera pas indulgente avec ceux qui menacent la stabilité ».

Tripoli, ville la plus pauvre du bassin méditerranée, était l’un des épicentres de la révolte populaire déclenchée en octobre 2019 contre la classe dirigeante. La cité a connu plusieurs incidents sécuritaires au cours des derniers mois, et les armes circulent largement parmi les habitants, dont certains sont affiliés à des groupes extrémistes sunnites.

lorientlejour