Frontière avec l’Algérie: Le Maroc se dote d’une nouvelle zone militaire

afar maroc e1610060522480
afar maroc e1610060522480

Frontière avec l’Algérie: Le Maroc se dote d’une nouvelle zone militaire

Le Maroc s’est doté d’une nouvelle zone militaire, à l’est, à sa frontière avec l’Algérie, alors que la tension entre les deux pays ne semble pas s’apaiser. Elle sera à la deuxième zone militaire à l’instar de celle au sud au Sahara occidental. Cette zone militaire s’étend le long de la frontière avec l’Algérie, soit sur une distance de 1 559 km.

Selon le dernier numéro de la revue des forces armées royales du Maroc (FAR-Maroc), le général Mohammed al-Miqdad, connu pour avoir mené des combats dans le Sahara occidental, a été nommé en janvier dernier commandant de la division est.

Jusqu’à présent, le Maroc avait une seule zone militaire, au sud, à la frontière de la région sahraouie disputée avec le Polisario, et c’est dans un contexte de forte tension entre Alger et Rabat qu’intervient la création de cette zone militaire à la frontière avec l’Algérie, alors que la situation « s’est crispée davantage », a estimé le président algérien Tebboune dans sa dernière intervention.

Pour les militaires marocains, c’est une « décision stratégique », une réponse « aux provocations algériennes et aux manœuvres à la frontière ». Quant aux observateurs, elle constitue un revirement du Maroc, qui y a déjà déployé il y a un mois des forces sécuritaires.

Concrètement, cette nouvelle zone militaire voulue comme un prolongement de la zone militaire sud implique le déploiement de systèmes de défense antiaériens, de radars de surveillance et de drones. Sa création implique également le positionnement des unités militaires fixes et parfois aussi l’application de la loi militaire.

Selon plusieurs observateurs, les deux pays engagés dans un bras de fer et dans une course à l’armement entretiennent « une stratégie de la tension », sans toutefois vouloir s’engager dans une véritable escalade.

rfi.fr