Festival des Cités du Patrimoine/ Le Président de la République arrive à Ouadane (reportage)

Ghazouani Ouadane
Ghazouani Ouadane

Article sponsorisé

Festival des Cités du Patrimoine/ Le Président de la République arrive à Ouadane (reportage)

Le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, est arrivé, hier vendredi matin, à Ouadane pour superviser le lancement du festival des Cités du Patrimoine.

A sa descente d’avion, le Président de la République a été accueilli par le wali de l’Adrar, M. Haddadi M’Pally Yatéra, le hakem de Ouadane, M. Mohamed Ghilly Ould Ahmed Ghacem,


le président de la Région de l’Adrar, le maire de Ouadane, M.Mohamed Mahmoud Ould Emeya, le député de Ouadane, M.Ahmed Ould Sleymane et le colonel Mohamed Lemine Ould Bilal, commandant de la 3ème région militaire ainsi d’autres responsables régionaux militaires et sécuritaires.

Etaient, également, à l’accueil du Président de la République les ministres de la Culture, de la Jeunesse, des Sports et des Relations avec le Parlement, des Affaires étrangères, de la Coopération et des Mauritaniens de l’Extérieur, de l’Education nationale et de la Réforme du Système éducatif et de l’hydraulique et de l’Assainissement.

Les habitants de Ouadane ont réservé au Président de la République un accueil populaire chaleureux et enthousiaste durant lequel ils ont scandé des slogans mettant en exergue les programmes de développement mise en œuvre par le gouvernement dans tout le pays, et particulièrement dans le cadre du festival des Cités du patrimoine.

Cérémonie de lancement de la XXe édition du festival des Cités du Patrimoine

Ouadane lancement des activitesLe Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, a supervisé, vendredi matin, à partir de la ville historique de Ouadane le lancement de la XXe édition du festival des Cités du Patrimoine.

Cette cérémonie de lancement s’est déroulée en présence de la première Dame, Dr Mariem Dah, du wali de l’Adrar, M. Haddadi M’Pally Yatéra, du ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports porte-parole du gouvernement, M. Moktar Ould Dahi, du président de l’Assemblée nationale, M. Cheikh Ould Baya, du Chef de file de l’Opposition Démocratique, M. Brahim Ould El Bekaye, du ministre secrétaire général de la Présidence de la République Adama Bocar Soko, de certains membres du gouvernement, du président de la Région de l’Adrar, des membres du corps diplomatique, des élus de l’Adrar et des présidents de partis politiques.

Discours sur l’unité nationale

En déplacement à Ouadane le 10r decembre 2021, le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani rappelle le rayonnement culturel historique de cette ville ancienne, son architecture unique en son genre et ses bibliothèques riches en précieux manuscrits, lesquels constituent un trésor patrimonial inestimable. Plus de deux ans après son investiture et face à la recrudescence du sentiment tribal, il appelle à l’unité nationale. Devant les populations, il appelle à débarrasser notre patrimoine culturel des séquelles de cette abominable injustice et de rompre définitivement avec les préjugés et les images stéréotypées qui sont en porte-à-faux avec la réalité, la Charia et les principes de droit tout comme elles fragilisent la cohésion sociale, l’unité nationale et handicapent le changement des mentalités qu’édictent la notion de citoyenneté.

Ghazouani OuadaneVoici le discours intégral de Son Excellence le Président de la République

«Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux

Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale,

Monsieur le Chef de file de l’Opposition démocratique,

Messieurs, et mesdames les ministres,

Monsieur le Wali

Messieurs les présidents des conseils régionaux, les députés et maires

Messieurs les membres du corps diplomatique

Messieurs les présidents des partis politiques

Messieurs et mesdames les hôtes des Cités du Patrimoine

Messieurs et mesdames les invités

Honorable assistance

Je voudrais tout d’abord adresser mes vifs remerciements aux habitants de la ville de Ouadane pour la chaleur de l’accueil et la générosité de l’hospitalité ouadanienne authentique. Tout comme j’exprime mes vœux de bienvenue à tous nos hôtes, les remerciant d’avoir enduré les peines du voyage pour partager avec nous la célébration de nos cités du patrimoine.

Messieurs, mesdames,

La cité de Ouadane constitue, de par son rayonnement culturel historique et son architecture unique en son genre et ses bibliothèques riches en précieux manuscrits, un trésor patrimonial inestimable.

Cette cité a pu, des siècles durant, demeurer un carrefour commercial dynamique et un pont reliant l’Afrique du Nord à l’Afrique subsaharienne grâce au génie de ses oulémas, leur grande ambition et la profusion de leur savoir ainsi que la grande capacité d’innovation de ses fils qui ont fourni divers services dans les domaines de la production artisanale, du développement agropastorale, d’édifices architecturaux etc.

Ce sont ces franges qui ont permis de venir à bout des conditions naturelles difficiles. Sans leurs efforts légendaires, la cité n’aurait pas vu le jour et n’aurait pas survécu et résisté aux aléas du temps, pour recéler, aujourd’hui, cet immense trésor patrimonial.

Ce qui m’afflige aujourd’hui le plus, c’est ce que ces franges de notre société ont enduré comme injustice et manque de reconnaissance alors que le bon sens voudrait qu’elles soient en tête de la pyramide sociale étant à l’avant-garde des bâtisseurs de la civilisation et les acteurs du développement; elles sont de fait le pilier de la cité, de la création et de la production.

Il est grand temps de débarrasser notre patrimoine culturel des séquelles de cette abominable injustice et de rompre définitivement avec les préjugés et les images stéréotypées qui sont en porte-à-faux avec la réalité et en flagrante contradiction avec les préceptes de la Charia et les règles du droit tout comme elles fragilisent la cohésion sociale et l’unité nationale et handicapent le changement des mentalités qu’édictent la notion de l’Etat de droit et le concept de citoyenneté.

De cette tribune, je convie l’ensemble des citoyens à dépasser les survivances de cette injustice qui ternit notre héritage culturel et à apurer les discours et les comportements des préjugés et des images stéréotypées, tout comme je les invite, tous, à faire face aux expressions tribales en recrudescence ces jours-ci et qui sont contraires à la logique d’un Etat moderne et à l’impératif de consolidation de l’unité nationale et à l’intérêt des individus eux-mêmes.

Il n’est de meilleur garant pour la protection des individus, la préservation de leur dignité et la défense de leurs droits que la prévalence d’une unité nationale bien ancrée dans un Etat de droit moderne.

Je voudrais à cette occasion insister fortement sur le fait que, par la force de la loi, l’Etat continuera à préserver l’unité nationale, la dignité, la liberté et l’égalité de tous les citoyens quel qu’en soit le prix. Tout comme, il n’instituera aucun privilège ou devoir sur la base d’une appartenance quelconque autre que celle à l’Etat.

Messieurs, mesdames,

Ce festival a pour vocation de valoriser notre patrimoine, de promouvoir ses cités et de les appuyer par des projets de développement de manière à fixer les populations dans leur terroir et encourager l’industrie culturelle et patrimoniale.

Je me suis engagé à Chinguitti et à Ouadane à œuvrer à ce que ce festival ne soit pas un objectif en soi dont l’effet s’estompe aussitôt que s’achèvent ses manifestations. Conformément à cet engagement, le gouvernement a procédé à une révision globale du format et des objectifs du festival et dont la présente édition a bénéficié de plus de trois milliards d’ouguiyas anciennes pour le financement de divers projets de développement qui vont contribuer à améliorer l’accès aux services de base tels que l’eau, l’électricité, l’éducation, au désenclavement, au développement agropastoral, etc. Ces projets favoriseront la promotion de la cité et de son environnement et jetteront les bases d’un développement de base harmonieux dans le strict respect des spécificités de la cité.

En renouvelant mes remerciements aux habitants et aux invités, je déclare ouverte, avec la bénédiction d’Allah, la 10ème édition du festival des cités du patrimoine, en souhaitant à tous plein succès.

Je vous remercie.

Que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur vous».

Coup d’envoi d’un programme d’investissement pour un financement est de plus de trois milliards MRO.

11 12 2021 M 003
11 12 2021 M 003

Le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a donné  à partir de la ville de Ouadane, le coup d’envoi d’un programme d’investissement  qui couvre de nombreux domaines de développement. Son financement est de plus de trois milliards MRO.

La ville de Oudane bénéficiera, dans le cadre de ce programme d’investissement, de la construction de deux barrages, de onze digues de protection, de quinze puits artésiens, de la plantation de douze mille palmiers par le biais de l’aménagement deux oasis pilotes, de la réhabilitation de la route de Ouadane et la construction d’une piste secondaire, à partir de celle-ci et de l’augmentation de la capacité d’approvisionnement en eau douce de 73 mètres cubes à 370 mètres cubes.

Le programme prévoit, aussi, la mise en place d’un nouveau réseau d’eau, l’extension du réseau électrique pour atteindre une couverture à cent pour cent des besoins des habitants, la construction d’un espace culturel avec la réhabilitation de la vieille ville, et la construction d’un primaire à Ouadane et d’un lycée à Tenlaba, et l’ améliorant la performance des saisons touristiques dans la ville, en renforçant le réseau de communication et Internet, et y aménager un une mahadra pilote.

Le Président de la République a inauguré, dans le cadre de cette composante, des oasis pilotes devant permettre l’aménagement de cent hectares, à travers la plantation de douze mille palmiers et l’exploitation de six hectares dans le maraichage au profit de trois cent familles.

La composante agricole du programme prévoit l’acquisition de quatre mille mètres de grillage, d’une longueur de deux mètres, la mise en place de huit unités d’irrigation collective au profit des bénéficiaires des oasis, le forage de douze puits artésiens fonctionnant avec l’énergie solaire et la mise en œuvre d’un réseau d’irrigation par le système goutte à goutte.

Son Excellence, le Président de la République a, également, procédé à Ouadane, dans le cadre de cette composante, la pose de la première pierre du projet de construction de deux barrages et de onze digues de protection.

La maitrise d’ouvrage de la composante agricole, dont le financement se chiffre à 141052849 MRU, est assurée par la direction de l’aménagement rural, le programme de développement durable des Oasis et la société la société nationale d’aménagement des terres et des travaux (SNATT).

Ouverture de l’exposition du festival des Cités du Patrimoine

10 12 2021 M 006
10 12 2021 M 006

Le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, a supervisé, vendredi à Ouadane, l’ouverture de l’exposition, organisée à l’occasion de la XXe édition du festival des Cités du Patrimoine.

Après la coupure du ruban symbolique, Son Excellence a fait le tour des pavillons de l’exposition, et a suivi des explications sur la nature des produits et services exposés.

La foire comporte des lots diversifiés des produits exposés par des habitants venus des différentes villes et régions du pays, et un certain nombre sociétés, d’établissements et d’associations nationales, en plus d’un village culturel.

Au cours de ce déplacement, le Président de la République était accompagné du wali de l’Adrar, M. Haddadi M’Pally Yatéra, du ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, porte-parole du gouvernement, Moktar Ould Dahi, de la délégation accompagnant le Président de la République, et d’un certain nombre de ministres et d’ambassadeurs accrédités en Mauritanie.

Soirée culturelle du festival des cités du patrimoine

 

11 12 2021 M 001
11 12 2021 M 001

Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghzouani a assisté, vendredi soir à Ouadane, à la première soirée culturelle et artistique, organisée dans le cadre des manifestations du festival des cités du patrimoine.

 

La soirée a été marquée par la présentation des louanges du Prophète Mohamed (PSL) et des poèmes qui ont rappelé les différents rôles historiques joués par les villes anciennes mauritaniennes, en particulier, Ouadane, qui s’est distingué par le savoir et l’abnégation au le travail.

 

Rapide info avec AMI