Faisons un rapide diagnostic.par Ahmed Ould Saleck

55563935 8163938660
55563935 8163938660

Faisons un rapide diagnostic. En Mauritanie il y a trois grands maux cardinaux, qui sont à l’origine de tout ce que nous endurons:
1/ le tribalisme et autre racisme,
2/ la corruption (népotisme, favoritisme, incurie, etc.),
3/ le putschisme ( militarisme, nationalisme, theocratisme).
L’époque n’étant plus aux longues dissertations mais à l’instantané, allons directement au but.

Pour résoudre ces trois problématiques je suggère au président GHAZAOUNI les trois solutions suivantes. Bien entendu cela requiert de l’engagement, de la détermination, et une vaillance à toute épreuve. C’est le moment ou jamais d’en faire la preuve.
1/ Sur le premier point, posons-nous la question pourquoi le tribalisme est si rassembleur, et non la république ou l’Etat ? C’est tout simplement parce que la tribu, ou l’individu tribal, supplée l’état dans bien des domaines (santé, social, finance, etc. ). Tant que la république et l’état n’ont pas de filiation directe avec le citoyen dans ces domaines là le tribalisme continuera à proliférer au détriment de la nation. Le tribalisme se manifeste surtout lors des échéances électorales. Dans une démocratie républicaine le tribalisme forcément fausse le jeu. Peut-on parler de démocratie quand le suffrage est pipé dès le départ par les appartenances tribales ? Bien sûr que non.
Pour peu qu’on le veuille il y a pourtant un moyen de palier à cette situation, créer un lien direct entre le citoyen et la république, et couper l’herbe sous les pieds de la tribu. Ce moyen c’est instituer un REVENU CITOYEN MINIMUM. Ce RCM pourrait se fixer aux environs de 30.000 ouguiyas par citoyen, et sera versé chaque mois à tout citoyen mauritanien majeur qui n’a aucun revenu. Ce RCM, non seulement permettra d’octroyer au citoyen une indépendance par rapport à la tribu et autres politiciens tribalistes (aucun ne pourra lui offrir un tel montant chaque mois de sa poche), mais il établira un lien ombilical entre le citoyen l’état et la république de sorte que le citoyen se sentira plus concerné lorsque les deniers publiques sont détournés, car cela se répercutera directement sur sa propre situation. Sans compter que du point de vue économique cela crée du pouvoir d’achat, de la consommation, et donc de la croissance.
Ce RCM n’est pas une vue de l’esprit, il est parfaitement réaliste et réalisable, au regard de la population, des ressources du pays, et des amplitudes d’action possibles. Je vous expliquerai comment, et poursuivrais sur les points suivants en rallongeant ce posting tous les trois à quatre jours. Restez à l’écoute…

(à suivre)

Ahmed Ould Saleck