Début des travaux exploratoires de la Grande Commission mixte de coopération algéro-mauritanienne

Début des travaux exploratoires de la Grande Commission mixte de coopération algéro-mauritanienne.
NOUAKCHOTT – Les travaux exploratoires en prévision de la 19e session de la Grande Commission mixte de coopération algéro-mauritanienne prévue mercredi prochain, ont débuté dimanche à Nouakchott au niveau des experts.

Durant deux jours, le comité d’experts se penchera sur l’élaboration de la 19e édition de cette Commission mixte, et soumettra ses recommandations au comité de suivi qui sera présidé du côté algérien, par le ministre des Travaux publics, de l’Hydraulique et des Infrastructures, Lakhdar Rakhroukh, et du côté mauritanien, par le ministre des Transports et de l’Equipement.

A ce propos, le Directeur général des pays arabes au ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger et président du comité d’experts pour la partie algérienne, Noureddine Khendoudi, a indiqué que cette session intervient après des années d’absence, suite à la tenue par les deux pays de plusieurs échéances politiques et à la propagation de la pandémie de Covid-19.

La tenue de la Grande commission mixte algéro-mauritanienne intervient conformément aux instructions du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, suite à la visite d’Etat qu’avait effectuée, en décembre dernier à Alger, son homologue mauritanien, M. Mohamed Ould Cheikh El-Ghazaouani.

A ce titre, le Directeur général de la coopération bilatérale au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération et des Mauritaniens de l’extérieur et président du Comité d’experts pour la partie mauritanienne, Mohamed El Hanchi El Kattab, a souligné le rôle que représente cette session dans le processus des relations bilatérales qui regroupent les deux pays.

El Kattab a affirmé que ce rendez-vous qui reflète  » la volonté des deux dirigeants des deux pays de raffermir les liens de coopération bilatérale », sera couronné par la signature de plusieurs accords et de mémorandums d’entente qui intéressent plusieurs secteurs.

A souligner que la réunion des experts se déroule actuellement au niveau de la Commission des affaires étrangères, de la Commission des ressources humaines et de la Commission de l’élaboration des textes juridiques, en vue de sortir avec une plateforme qui constituera un axe de travail du comité de suivi qui soumettra, à son tour, ses recommandations à la Grande commission mixte de coopération au niveau du sommet.
APS

Bouton retour en haut de la page