Canada: un homme tue «plus de 10 personnes» avant d’être retrouvé mort

B9723256392Z.1 20200419235253 000G5CFTACVB.2 0
B9723256392Z.1 20200419235253 000G5CFTACVB.2 0

Un homme armé a tué « plus de dix personnes » dans la nuit de samedi à dimanche en Nouvelle-Ecosse (est du Canada), dont une policière, avant de trouver la mort ce dimanche 19 avril à l’issue d’une chasse à l’homme dans toute la province.

Une cavale meurtrière d’une douzaine d’heures durant laquelle plus de dix personnes ont été tuées s’est achevée ce dimanche en Nouvelle-Ecosse.

 Les motivations de l’auteur de la tuerie, Gabriel Wortman, 51 ans, n’ont pas été précisées.

Elle a commencé samedi en fin de soirée dans la petite commune de Portapique, à une centaine de kilomètres de la capitale Halifax. De nombreuses victimes ont été découvertes devant et à l’intérieur d’une maison où la police a été appelée après des signalements de coups de feu. L’auteur présumé de ces meurtres avait pris la fuite à l’arrivée de la police, déclenchant une vaste chasse à l’homme dans toute la province.

 « La poursuite s’est terminée ce matin lors que le suspect a été localisé. Je peux confirmer qu’il est mort », a indiqué un porte-parole de la Gendarmerie royale du Canada (GRC, police fédérale). Une policière a été tuée, dans des circonstances qui n’ont pas été précisées, et un autre policier a été blessé.

Le Canada n’avait pas connu pareille tuerie depuis janvier 2017, lorsqu’un homme avait abattu six personnes dans un centre culturel islamique au Québec.

« Il s’agit de l’un des actes de violence les plus insensés de l’histoire de notre province », a déclaré le Premier ministre de la province de Nouvelle-Ecosse Stephen McNeil à la presse. Le Premier ministre Justin Trudeau a quant à lui déploré « une situation terrible ».

(RFI avec AFP)