Banque Mondiale : Le Maroc plaide pour un accès équitable aux vaccins

20210411 20290710
20210411 20290710

Lavieeco Le 11 Avr, 2021

A l’occasion des réunions de printemps  2021 du groupe de la banque mondiale (GBM) et du fonds monétaire international (FMI), le ministre de l’economie,  des finances et de la réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun, a pris part, le vendredi 9 avril 2021, à la 103ème réunion du comité de développement (cd) conjoint du GBM et du FMI.

A cette occasion, et en sa qualité de président du groupe de pays constitué du Maroc, de l’Afghanistan, de l’Algérie, du Ghana, de l’Iran, du Pakistan et de la Tunisie, il a prononcé une déclaration consacrée à des thématiques relatives principalement à «la réponse du GBM à la crise COVID-19 » et à « l’accès équitable et abordable des pays en développement aux vaccins ».

Dans ce cadre, il a souligné l’ampleur des besoins de financement des pays en développement pour faire face aux impacts de la crise COVID-19 et qui se feront de plus en plus pressants au cours des prochaines années.

Compte tenu du rôle important que peut jouer le secteur privé dans la dynamique de développement, Mohamed Benchaâboun a lancé un appel au groupe de la Banque mondiale en vue de créer davantage de synergies entre les

institutions du groupe, notamment la SFI et MIGA.

Dans le même sillage, il a souligné l’importance d’un renforcement de la coordination et de la coopération avec le FMI et la communauté des institutions internationales afin de relever le défi de la rareté des ressources financières pour le développement.

Le Ministre de l’Economie a également saisi cette occasion pour saluer l’appui apporté par le GBM à l’initiative relative aux vaccins destinés aux pays en développement. A cet égard, il a souligné la nécessité de déployer des efforts pour assurer un accès équitable, juste et abordable aux vaccins et encourager la production de vaccins dans les pays en développement.

Pour rappel, le Comité de développement se réunit deux fois par an, à l’occasion des réunions de printemps en avril et des assemblées annuelles en octobre, pour débattre des problématiques fondamentales du développement, de la mobilisation des ressources financières pour les pays en développement, du commerce mondial et de l’environnement.