Mauritanie-Arabie saoudite: approbation d’un accord sur le transport aérien


Le Conseil de la choura saoudienne a approuvé le projet d’accord sur les services aériens entre le gouvernement du Royaume d’Arabie saoudite et le gouvernement de la République islamique de Mauritanie. En septembre de l’année dernière, la Mauritanie a signé un accord avec l’Arabie saoudite sur les services de transport aérien entre les deux pays et l’accord a été signé par la partie mauritanienne par le ministre de l’équipement et des transports Mohamedou Ould Ahmedou Ould M’Heimid et Côté saoudien de son homologue saoudien Dr. Nebil Ben Mohamed El Amoudi.

L’accord en question vise à renforcer la fluidité du transport des personnes et des marchandises, par voie aérienne, entre les deux pays. Il prévoit, à cet effet, l’organisation de vols direct réguliers de gros porteurs reliant les aéroports des deux pays frères afin d’intensifier les échanges économiques bilatéraux et de faciliter le déplacement des pèlerins aux lieux saints.

L’accord offre également à la société nationale « Mauritania Airways » l’opportunité de signer des contrats de partenariat avec la compagnie aérienne Saoudienne et de tirer profit des expériences de celle-ci.

Plusieurs facteurs donc de nature à renforcer les relations fraternelles et de booster les échanges commerciaux entre les deux pays.

Les relations mauritano-saoudiennes  sont au beau fixe.

Le Royaume d’Arabie saoudite est le plus grand bailleur financier arabe des projets de développement en Mauritanie, et les relations mauritano- saoudiennes s’amplifient en permanence.

Ces dernières années, des financements ont été versés par des fonds et des institutions financières d’Arabie Saoudite pour soutenir le développement et les efforts de lutte contre la pauvreté et l’analphabétisme en Mauritanie.

L’Arabie saoudite a fait pression pour le succès du forum sur l’investissement en Mauritanie, et le ministre saoudien des Finances y a participé, annonçant d’énormes investissements saoudiens en Mauritanie, considérant notre pays comme une terre vierge qui présente des opportunités d’investissement bénéfique à la coopération bilatérale, exprimant son espoir qu’elles soient un modèle de coopération Sud-Sud.

Bouton retour en haut de la page