Rosso : Des marchés suffisamment approvisionnés en produits alimentaires

Rosso vit, comme toutes les autres localités du pays le climat caractérisant, en général, le mois béni du Ramadan.

Etant donnée la position géographique de la moughataa, le Ramadan, cette année, diffère des autres années, du fait de la pandémie du coronavirus qui s’est fait sentir avec toutes les répercussions qu’elle entraine pour l’ensemble des couches de la société comme la fermeture des frontières entre la ville de Rosso et sa voisine du Sénégal qui connaissaient avant des échanges commerciaux intenses.

Malgré cette situation, le correspondant de l’AMI a remarqué, au cours d’une visite qu’il a effectué au marché de Rosso, que les produits alimentaires consommés en général au cours du mois du Ramadan y sont abondants avec des prix à la portée du pouvoir d’achat des populations, relevant cependant que les prix des pommes de terre ont connu une grande hausse à cause de la rareté de cette denrée et de la spéculation dont elle fait l’objet.

Parlant de la situation du marché, le hakem de la moughataa de Rosso, M. Abdel Kader Ould Tiyib a, dans une déclaration au bureau régional de l’AMI, indiqué que pour maitriser et contrôler les prix, une commission a été constituée au niveau de la moughataa. Cette commission que préside le hakem est composée du délégué du ministère du commerce et du tourisme, des services sécuritaires, de la fédération du commerce et des organisations de la société civile.

Il a précisé que la commission a pour mission de suivre la situation des stocks des produits alimentaires au niveau du marché, de façon quotidienne, et d’empêcher les spéculations au niveau des prix.

Le hakem a noté que cette commission a visité le marché, au premier jour du Ramadan, et qu’elle a constaté des infractions relatives aux prix qui ont été traitées par la délégation du ministère du commerce et du tourisme.

Les pouvoirs publics, a –t-il en outre dit, n’hésiteront pas à sanctionner toute action de spéculation, soulignant que personne ne sera pardonnée pour non application des mesures arrêtées et insistant de nouveau sur le fait que les stocks des denrées de première nécessité existent en quantités suffisantes dans la ville.

Le hakem a noté qu’au cours de la visite, des mesures strictes ont été prises pour éviter un encombrement dans les ruelles et les boutiques.

De son côté, M. Mohamed Yeslem Ould Sidi, vice-président de la fédération du commerce au niveau de la moughataa de Rosso, a indiqué que la ville dispose d’un stock couvrant les besoins des citoyens pour une longue période et que les prix des produits alimentaires essentiels ont connu une baisse sensible, grâce, a-t-il dit, aux efforts déployés par la fédération du commerce, en cette conjoncture particulière, pour rendre disponibles ces produits à des prix à la portée des populations.

Il a précisé qu’il a été constaté, au cours du premier jour du Ramadan un grand manque de la pomme de terre qui n’était pas disponibles au marché de Nouakchott.

Des citoyens qui étaient présents au marché de Rosso se sont félicités des mesures prises par l’Etat visant à contrôler les prix et à soutenir les couches vulnérables de la société.

Bouton retour en haut de la page