Après la nomination de De Mistura, les Etats unis réaffirment leur reconnaissance de la marocanité du Sahara

SAHARA MAROCAIN consecration e1609809610665
SAHARA MAROCAIN consecration e1609809610665

Après la nomination de De Mistura, les Etats unis réaffirment leur reconnaissance de la marocanité du Sahara

L’Administration américaine n’envisage aucun changement dans leur position sur le Sahara marocain, en dépit des spéculations des médias internationaux. Le Département d’Etat l’a fait clairement savoir en réaction à la nomination du nouvel émissaire onusien Staffan de Mistura. Détails.

Contrairement aux spéculations faisant état d’un probable changement de la position américaine sur le dossier du Sahara après la nomination du nouvel émissaire onusien Staffan de Mistura, l’administration américaine a mis les choses au clair, démentant ainsi tout retrait de la reconnaissance de la marocanité du Sahara décidée par Donald Trump et confirmée par Joe Biden. Lors d’une conférence de presse, le porte-parole du Département d’Etat Ned Price a confirmé de nouveau le maintien de la proclamation présidentielle, en réponse aux interrogations d’un journaliste qui lui a demandé si les Etats-Unis considèrent toujours le Sahara Occidental comme partie intégrante du Maroc. « Nous n’avons rien à annoncer au-delà de ce que nous avons dit », a-t-il martelé, avant de confirmer par l’affirmative que l’administration de Joe Biden considère le Sahara comme territoire marocain.

Concernant la nomination du nouvel envoyé personnel du Secrétaire général des Nations unies, Ned Price a fait part du soutien de son pays aux efforts du nouvel émissaire onusien pour parvenir à une solution pacifique et politique au différent régional. « Comme vous l’avez entendu hier le Secrétaire, nous soutenons fermement le leadership de l’Envoyé personnel de Mistura dans la reprise du processus politique dirigé par l’ONU pour faire avancer une solution durable et digne au conflit du Sahara « , a-t-il déclaré, ajoutant  » Nous restons engagés avec toutes les parties à l’appui de cet effort et soutiendrons un processus politique crédible dirigé par l’ONU pour stabiliser la situation et garantir la cessation de toute hostilité ».

Anass Machloukh

Publié dans L’opinion le 09 – 10 – 2021

Via  : maghress