Conseil de la nation: Les sénateurs saluent la teneur du contenu de la Déclaration de politique générale du gouvernement

Conseil de la nation: Les sénateurs saluent la teneur du contenu de la Déclaration de politique générale du gouvernement
Publié dans APS le samedi, 15 octobre 2022 19:41

ALGER – Les membres du Conseil de la nation ont salué, samedi à Alger, la teneur de la Déclaration de politique générale du gouvernement présentée par le Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane.

Dans une motion sur la Déclaration de politique générale du gouvernement, les sénateurs ont salué « les orientations données par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, lors de la réunion du Conseil des ministres tenue le 11 septembre 2022, inhérentes à l’impératif de prendre en ligne de compte la stratégie de l’Etat pour la relance de l’économie nationale ».

La stratégie en question prévoit « le renforcement des capacités financières, en encourageant les exportations hors hydrocarbures en tant que nouvelles ressources financières, la rationalisation des dépenses du gouvernement et l’engagement continu de l’Etat à la préservation du pouvoir d’achat du citoyen ».

Les efforts consentis par le gouvernement ont permis, selon la motion, de réaliser « plus de 80% de ce qui a été tracé, soit 42% des 54 engagements pris par le président de la République ».

Selon la motion, la Déclaration de politique générale soumise devant les deux chambres du parlement « se veut une consécration des principes de transparence, de vérité et d’évaluation régissant la relation entre les deux instances, législative et exécutive, et du contrôle de l’action du gouvernement par le parlement pour corriger les lacunes et remédier aux insuffisances ».

Les sénateurs ont valorisé, en outre, « les étapes franchies par l’Etat pour parachever le processus d’édification », soulignant « l’impératif d’accélérer la relance de la commission annoncée par le président de la République lors de la rencontre Gouvernement-walis qu’il a présidée le 24 septembre 2022, laquelle sera chargée de réviser le code communal et de wilaya, ce qui permettra de fournir les meilleurs services aux citoyens, de définir minutieusement les responsabilités et prérogatives, en sus de pallier les dysfonctionnements enregistrés ».

Les sénateurs ont salué « les mesures prises en faveur de la croissance à travers le développement des secteurs stratégiques à fort potentiel de croissance comme l’Energie, en particulier les gisements d’or et de fer (Gara Djebilet), de zinc et de plomb (Amizour), la mise en valeur de la production nationale, le développement des principales structures d’appoint, le renforcement de l’économie du savoir et l’accélération de la transition énergétique et de la transformation numérique ».

Ils se sont également félicités de « l’engagement du gouvernement à accélérer la modernisation du système bancaire et financier, à travers la révision de la loi sur la monnaie et le crédit et la réforme du système douanier, conformément aux décisions du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, et l’amélioration du climat des affaires ».

Ils ont, par ailleurs, appelé de leurs vœux la poursuite des mesures à même de renforcer les secteurs de la Santé, de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur, d’améliorer la qualité des services publics, de renforcer les systèmes de la sécurité sociale et d’améliorer le cadre de vie des citoyens par l’amélioration du pouvoir d’achat.

Les membres du Conseil de la nation ont saisi l’occasion pour rendre hommage à l’Armée nationale populaire (ANP), digne héritière de l’Armée de libération nationale (ALN), pour « ses efforts inlassables dans le cadre de ses missions constitutionnelles en faveur de la préservation de la sécurité des personnes et des biens et de la protection de l’intégrité territoriale » de l’Algérie, rappelant « les positions constantes de l’Algérie en matière de politique étrangère et son rôle de chef de file aux niveaux régional, continental et international et en faveur du renforcement de ses liens avec l’Afrique et le monde arabe ».

Concernant le Sommet arabe d’Alger (1er et 2 novembre), les sénateurs ont souhaité que ce sommet soit « rassembleur » et qu' »il consacre une vision stratégique arabe unifiée qui permette de relever les défis actuels et à venir ».

Après s’être félicités des résultats de la réunion de réconciliation des factions palestiniennes, organisée jeudi dernier à Alger à l’initiative du Président Tebboune, les membres de la Chambre haute du Parlement ont réaffirmé « la position constante de l’Algérie à l’égard de la question sahraouie et son soutien au droit inaliénable et imprescriptible du peuple sahraoui frère à l’autodétermination, conformément aux décisions de la légalité internationale ».
APS

Bouton retour en haut de la page