Une délégation du Conseil de paix et sécurité en visite à la RASD

CHAHID EL-HAFIDH (Camps de réfugiés sahraouis) – Une délégation du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) se rend, à partir de vendredi, aux camps de réfugiés sahraouis, dans le cadre d’une visite de travail de deux jours aux institutions de la République sahraouie, selon l’ambassade sahraouie à Addis-Abeba.

La visite de cette délégation conduite par le Commissaire de l’UA aux Affaires politiques, à la paix et à la sécurité, Bankole Adeoye, accompagné d’une importante délégation de responsables des organes de décision de l’UA, ainsi que du représentant permanent auprès de l’UA et ambassadeur en Ethiopie, M. Lamine Abaali, a pour objectif de s’enquérir de près des développements de la question sahraouie.

La délégation sera accueillie par les citoyens et les autorités de la wilaya de Es-Smara, où elle effectuera également une visite dans certaines structures sahraouies et rencontrera des responsables et des cadres politiques et militaires.

Pour rappel, le CPS relevant de l’Union africaine avait récemment appelé la République sahraouie et le Royaume du Maroc à mener des négociations directes et franches, sans conditions préalables, conformément à l’article 4 de l’Acte constitutif de l’Union africaine et aux dispositions pertinentes du protocole relatif au CPS.

Dans son communiqué final sanctionnant sa réunion tenue le 09 mars 2021 sur le Sahara Occidental dans le cadre du suivi de la mise en œuvre du paragraphe 15 de la décision sur « Faire taire les armes » du 14ème Sommet extraordinaire, le CPS avait appelé à l’impératif de « cesser immédiatement les hostilités, d’engager le dialogue et de créer un environnement propice à des pourparlers directs et francs ».

Le Conseil a demandé également à la Commission de l’UA de prendre d’urgence les mesures nécessaires pour la réouverture du Bureau de l’UA à Laayoune, au Sahara occidental occupé, afin de permettre à l’UA de réactiver son rôle dans la recherche d’une solution politique à ce conflit de longue date.

« La Troïka de l’UA devrait revitaliser d’urgence son engagement avec le Maroc et la République arabe sahraouie démocratique en vue de trouver pacifiquement une solution permanente à la crise », avait insisté le CPS dans son communiqué final.

Bouton retour en haut de la page