True Covers, un duo confiné entre Allonne et Niort

5ea4d7ac76b32dfc738b4766
5ea4d7ac76b32dfc738b4766

Fin mars, le groupe True Covers publiait, sur les réseaux sociaux, un clip d’une reprise du titre Human nature, de Mickael Jackson. Une production à distance réalisée par Arnold Vincent et Claire Siloret, eux qui sont respectivement confinés à Allonne et Niort. « Nous avons pris grand plaisir à le faire. D’autant que nous avons arrêté de répéter ensemble. Sans se voir et sans dire les choses, c’est devenu compliqué », confie le pianiste.


La pandémie de Covid-19 a donc stoppé dans son élan le duo, dont l’origine remonte à l’été 2018. « Un ami batteur m’a fait découvrir une chanteuse à la voix impressionnante. J’étais conquis par ce grain, cette identité vocale », se souvient Arnold Vincent. Après avoir expérimenté une formation à trois pendant sept mois, lui et Claire Siloret s’associent ensemble en janvier dernier dans le projet True Covers. Ensemble, ils interprètent des reprises de tubes à leur manière. « Je partage mon univers et elle partage le sien. L’idée est de ne jamais refaire les morceaux comme ils sont à l’origine. »

Des reprises à distance avec d’autres musiciensSi Claire Siloret, 27 ans, débute tout juste sa carrière dans la chanson, elle peut compter sur l’expérience d’Arnold Vincent dans le milieu, lui qui assure aussi les arrangements. « J’ai commencé à l’âge de 8 ans quand j’étais en région parisienne. J’ai notamment joué dans des cabarets, des orchestres… », raconte le pianiste de formation, qui a également exercé les métiers de journaliste et d’investisseur immobilier. Mais la musique lui reste comme une passion dévorante. « Elle a toujours fait partie de ma vie. » Pour preuve, le Gâtinais de 51 ans multiplie les projets musicaux pendant le confinement. Le plus récent est cette reprise du titre Higher Ground, de Stevie Wonder, interprétée à distance, mercredi dernier, avec le saxophoniste Elga Branco et le guitariste Noé Vincent, son fils, qui vit actuellement en Mauritanie. Mais c’est une autre vidéo qui a particulièrement attiré l’attention des internautes : un détournement du tube Évidemment de France Gall, rebaptisée Covidemment et chantée par Coralie Pelletier.
Arnold Vincent s’enrichit à travers ses collaborations, mais n’en oublie pas pour autant True Covers. « Le confinement nous interdit de faire de la musique en live. L’avenir n’est pas en rose en terme de prestations, mais cela ne nous empêche pas de travailler sur nos compositions. » Pour l’heure, le duo a déjà réalisé trois chansons et attend le déconfinement avec impatience.

la Nouvelle République