Tintane, manifestations réprimées par la police , le parti islamiste Tawassoul dénonce

182085049 471725169
182085049 471725169

·

Ce lundi 3 mai, les populations de Tintane ont poussé jusque dans la rue leur colère et indignation, en incendiant des pneus, face aux coupures d’eau et d’électricité.

La police a recouru à la force, le parti islamiste mauritanien dénonce l’usage de la violence par les forces de l’ordre. Dans un communiqué, Tawassoul insiste sur la nécessité d’apporter des solutions durables, efficientes et urgentes au problème du manque d’eau afin de mettre fin aux souffrances des populations, souffrances qui empirent durant les mois d’été.

Ce lundi, la ville de Tintane, dans l’Est de la Mauritanie, a connu de violentes manifestations pour protester contre l’interruption des services de l’eau et l’électricité dans la ville.

« Les manifestants brandissaient des pancartes réclamant l’eau et l’électricité brûlant des pneus et bloquant les principales artères de la ville avant que les forces de l’ordre n’interviennent pour les disperser », rapporte Sahara Médias.

« Les habitants de la ville affirment que l’électricité est interrompue depuis un mois et que les coupures d’eau se multiplient. Les forces de sécurité ont encerclé les locaux de la moughataa après que les manifestants ont brûlé des pneus en face de la préfecture », ajoute Sahara Média.

Fin mai, des manifestants en colère ont brûlé la mairie de Bassiknou, dans l’Est du pays, sur la frontière malienne, pour protester contre l’absence d’un véhicule pour lutter contre les incendies.

En ce moment, beaucoup de villages et de villes font face à une pénurie d’eau. Récemment, le porte-parole du Gouvernement a justifié cette situation par des dysfonctionnements ponctuels du réseau de distribution et par l’augmentation de la consommation engendrée par le début de la saison estivale.

Babacar Baye Ndiaye

@babacarbayendiaye

Nouakchott – 04/05/2021