Sensibilisation sur la réforme du fonds d’appui à l’enseignement technique et professionnel

05 08 2020M00 00 9 Mestp semi
05 08 2020M00 00 9 Mestp semi

Sensibilisation sur la réforme du fonds d’appui à l’enseignement technique et professionnel

La sensibilisation des écoles d’enseignement et de formation technique et professionnelle sur la réforme du fonds d’appui à l’enseignement technique et professionnel, le plan de reprise de l’année scolaire 2019-2020 et la préparation 2020-2021 a fait l’objet, mercredi à Nouakchott, d’un atelier, organisé par le ministère de l’Enseignement secondaire et de la Formation professionnelle et technique.

La rencontre, d’une durée de deux jours, a pour but la sensibilisation des écoles d’enseignement et de formation technique et professionnelle sur la réforme du fonds d’appui à l’’enseignement technique et professionnel (FAETP) et la concertation avec elles au sujet des voies et moyens de mettre en œuvre les contrats de charges.

Ouvrant la rencontre, le ministre de l’Enseignement secondaire et de la Formation professionnelle et technique, M. Mohamed Melainine Ould Eyih, a précisé que son département à lancé, dans le cadre de son partenariat avec le secteur privé, plusieurs activités tendant à rehausser la qualité de la formation technique et professionnelle et de l’harmoniser avec les besoins du marché de l’emploi, en application du programme du Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, programme traduit dans les faits par le gouvernement du Premier ministre, M. Ismaïl Bedda Cheikh Sidiya.

« Parmi ces activités figure la réforme radicale qu’a connue le FAETP et en vertu de laquelle il reçoit désormais la taxe de professionnalisation, gérée en partenariat avec l’Union nationale du Patronat de Mauritanie et les représentants des syndicats des travailleurs ».

M. Eyih a indiqué que cette réforme prévoit la création d’un chapitre de financement permettant aux écoles d’enseignement et de formation technique et professionnelle de signer des contrats-programmes qui concrétisent leur participation à l’exécution de la politique générale du secteur, conformément à des cahiers de charges précis et d’assurer le suivi de l’exécution, suivant des critères définis et que le FAETP assurera le financement dans le cadre d’un partenariat du privé qui garantit la faisabilité des activités de formation programmées.

Le ministre a enfin exhorté les acteurs du secteur à saisir cette opportunité pour se concerter au sujet des voies et moyens garantissant la reprise d’une année scolaire sûre et sécurisée au plan sanitaire.

Pour sa part, le directeur de l’institut national de formation technique et professionnelle, M. Mohamed Lemine Ould Seyid, a salué le transfert de la taxe de professionnalisation, de l’ordre de 0,6 % de la masse salariale, au FAETP.

Il a ajouté que le FAETP va financer des formations continues au profit des institutions d’emploi.