Sahara occidental : Le Polisario demande fermer El Guerguerate

87992 ef4706b891a6639235493f4d989e404920200117120223 thumb 565 e1612451441468
87992 ef4706b891a6639235493f4d989e404920200117120223 thumb 565 e1612451441468

Faisant fi des condamnations de l’ONU du blocage par ses éléments, du poste-frontière d’El Guerguerate, le secrétaire général du Front Polisario a adressé cette semaine une lettre au Secrétaire général Antonio Guterres. Une correspondance où Brahim Ghali a exprimé son «mécontentement» à l’égard du ton des déclarations faites par le porte-parole du secrétaire général de l’ONU, à propos du Rallye Africa Eco Race.

«Il est absolument surprenant et inacceptable que les Nations unies restent silencieuses jusqu’à présent face à l’escalade et les provocations continues du Maroc», a-t-il écrit, accusant l’ONU d’avoir «malheureusement contribué à la création d’une zone de facto hors la loi dans la zone tampon» en autorisant «l’existence du poste frontalier d’El Guerguerate».

Sans répondre aux mises en garde adressées par l’ONU à son égard, Ghali a appelé à la fermeture du poste-frontière reliant le Maroc et à la Mauritanie. Et de décrire El Guerguerate d’«échappatoire illégale et provocatrice qui menace non seulement la situation dans la zone tampon mais également les fondements du cessez-le-feu et des accords militaires connexes convenus par les deux parties et approuvés par le Conseil de sécurité».

A rappeler que le Secrétaire général de l’ONU a appelé à «faire preuve de la plus grande retenue et désamorcer les tensions», après que des éléments pro-Polisario ont tenu des sit-in au niveau du poste-frontière, menaçant de barrer la route aux participants du Rallye Africa Eco Race en début de semaine. «Il est important de permettre le maintien de la circulation civile et commerciale régulière et de s’abstenir de toute action susceptible de modifier le statu quo de la zone tampon» d’El Guerguerate, a-t-il mis en garde.

Yassine Benargane
Copyright Yabiladi.com