Revue de presse quotidienne de ce samedi 19 février 2022

quotidiens marocains
quotidiens marocains

Revue de presse quotidienne de ce samedi 19 février 2022

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vsamedi 19 février 2022

Le Matin

Le Roi Mohammed VI affirme que l’éducation, la formation, la culture, la migration et la mobilité constituent les enjeux du Partenariat UA-UE. Sa Majesté le Roi Mohammed VI a adressé, vendredi, un discours au sixième Sommet Union européenne (UE)- Union africaine (UA), qui a clos ses travaux vendredi à Bruxelles. Dans son Discours, dont lecture a été donnée par le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita,

le Souverain a affirmé que «Garantir l’éducation, accélérer la formation et l’employabilité de notre jeunesse, promouvoir la culture, ordonner la migration et la mobilité constituent l’enjeu du Partenariat entre l’Union africaine et l’Union européenne».

C’est avec ces objectifs porteurs d’avenir que l’approche du partenariat entre les deux institutions doit se mettre en phase, a souligné le Souverain en affirmant que ni l’Afrique ni l’Europe ne peuvent les atteindre en agissant de manière isolée. «Notre responsabilité est commune. Notre intérêt ne l’est pas moins», a tenu à rappeler SM le Roi dans Son Discours.

Plusieurs médias péruviens soulignent le leadership du Maroc en Afrique. Plusieurs médias péruviens ont mis l’accent sur le « leadership marocain » en Afrique, qui a été une nouvelle fois souligné à l’occasion du récent sommet de l’Union africaine à Addis Abeba. Les médias péruviens se sont largement fait l’écho des propos tenus par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, dans lesquels il a abordé la « profondeur des relations entre le Maroc et de nombreux pays africains ». Ainsi, le quotidien La Razon met l’accent sur la volonté de SM le Roi Mohammed VI de « donner un contenu stratégique encore plus durable au partenariat entre le Maroc et les pays africains frères » afin de « relever les vrais défis du continent ». Citant Bourita, le média péruvien a rappelé la cinquantaine de visites effectuées par le souverain dans de nombreux pays africains, visites qui ont été couronnées par la conclusion de « plus de 1.000 accords bilatéraux » avec ces pays.

Libération

Les efforts du Maroc en matière de lutte contre l’extrémisme mis en avant lors d’un forum euro-méditerranéen. Les efforts du Maroc en matière de lutte contre l’extrémisme et de diffusion des valeurs de tolérance ont été mis en avant lors d’un forum euro-méditerranéen sur la lutte contre l’extrémisme, organisé à Amman en Jordanie, du 12 au 17 février. La délégation marocaine participant à cet événement a présenté les efforts déployés par le Royaume dans le domaine de la lutte contre l’extrémisme, notamment à travers l’encadrement du champ religieux basé sur le juste milieu et la modération, la formation des imams, la création d’espaces de rencontres entre les différents acteurs, ainsi que la coopération en vue de la création d’une plateforme pour la diffusion des cultures de tolérance, de paix et de cohabitation. De même, lors de ce forum, tenu sous le signe « Des jeunes contre l’extrémisme », la délégation marocaine a mis en avant la diversité culturelle dont jouit le Maroc sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

L’UE et l’Afrique aspirent à un espace de »prospérité partagée ». Les dirigeants de l’Union européenne et de l’Union africaine, réunis à Bruxelles pour leur sixième sommet, ont souligné leur volonté commune de réfléchir ensemble sur les moyens de construire un espace de prospérité partagée et de dessiner un avenir commun dans la  »cohérence, la solidarité et la coopération ». Les responsables européens et africains ont, tour à tour, passé en revue les principes directeurs et les domaines prioritaires qui doivent encadrer cette  »nouvelle ambition renouvelée » d’asseoir le partenariat euro-africain sur des paramètres « clairs, efficaces et convenus » à l »’horizon bien dégagé ». Lors de la séance inaugurale de ce Sommet, auquel le Maroc prend part avec une délégation conduite par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et composée notamment de la ministre de l’Économie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui, le président du Conseil européen, Charles Michel a indiqué que ce sommet « doit être l’étape où nous scellerons le renouvellement de notre relation stratégique ».

Assahra Al Maghribia

Sommet UA-UE : Fettah Alaoui expose l’expérience marocaine de financement de la croissance. La ministre de l’Économie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui, a exposé à Bruxelles l’expérience marocaine de mobilisation des ressources domestiques pour le financement d’une croissance durable et inclusive, en complémentarité avec les initiatives internationales. « Des réformes plus poussées devraient être appuyées dans le sens de l’optimisation de la dépense et du potentiel fiscal, et du recours à des mécanismes novateurs de financement non générateurs d’endettement », a souligné la ministre, qui s’exprimait lors d’une table-ronde sur le « financement pour une croissance soutenable et inclusive », dans le cadre du 6ème Sommet de Union européenne-Union africaine (17-18 février). Au Maroc, la stratégie de relance post-Covid-19 a visé la recherche de financements à fort effet de levier, ciblant le secteur privé, a expliqué Mme Fettah Alaoui.

L’Union interparlementaire arabe salue les efforts de SM le Roi dans la défense de la ville d’Al Qods. L’Union interparlementaire arabe a salué, vendredi au Caire, les efforts inlassables déployés par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al Qods, pour soutenir la cause palestinienne et défendre la ville d’Al-Qods. À l’occasion de sa 32ème session tenue au Caire, l’Union interparlementaire arabe a salué de manière unanime le soutien continu de Sa Majesté le Roi à la résistance du peuple palestinien, ainsi que les efforts déployés par l’Agence Bayt Mal Al Qods Acharif, qui relève du Comité Al Qods, pour préserver l’identité de la ville et soutenir ses habitants. Elle a également réitéré sa position par rapport à l’illégalité de la colonisation sous toutes ses formes, appelant le Conseil de sécurité de l’ONU à assumer pleinement ses responsabilités dans la mise en œuvre de ses résolutions concernant le rejet et l’arrêt immédiat de toutes les formes de colonisation sur les territoires palestiniennes, y compris dans la ville d’Al Qods.

Al Ittihad Al Ichtiraki

Lutte contre le trafic de drogue : le Maroc participe à une opération internationale d’envergure en Amérique Latine et en Europe. Le Maroc a participé à une grande opération internationale contre le trafic de drogue, menée simultanément au Brésil et dans trois pays européens, ont rapporté des médias brésiliens. Cette opération, appuyée par la Drug Enforcement Agency (DEA) des États-Unis et l’Europol, a été menée dans le cadre de l’exécution de 19 mandats d’arrêt émis par deux tribunaux de Rio de Janeiro. Elle visait à démanteler un groupe de trafic de drogue qui opérait en Amérique centrale, au Brésil et en Europe. Selon les autorités, les trafiquants de drogue fragmentaient la drogue pour la transporter dans des voitures ou des camions vers des ports brésiliens avant de l’acheminer en Europe. Les enquêtes ont indiqué qu’au cours des 15 derniers mois, les trafiquants de drogue ont transféré quelque 250 millions de reais (48 millions de dollars) produits de ce trafic de drogue.

Agence Bayt Mal Al Qods: 3,7 millions de dollars mobilisés en 2021. L’Agence Bayt Mal Al Qods Acharif a mobilisé 3,7 millions de dollars au titre de l’exercice 2021 en vue de financer des projets et programmes dans la ville sainte, a indiqué à Laâyoune le Directeur chargé de la gestion de l’Agence, Mohamed Salem Cherkaoui. Le secteur de l’assistance sociale a représenté 54% du budget global de l’Agence, bras financier du Comité d’Al Qods, présidé par SM le Roi Mohammed VI, a souligné Cherkaoui, lors d’une rencontre tenue à l’École supérieure de technologie (EST) de Laâyoune, sous le thème « les aspects de l’engagement du Royaume du Maroc en faveur de la protection d’Al-Qods et le soutien à la cause palestinienne à travers les œuvres sociales de terrain de l’Agence Bayt Mal Al Qods Acharif ». Il a ajouté que le secteur de l’habitat a été au centre des actions de l’Agence s’ajoutant au programme du développement des compétences des jeunes et des femmes, et aux différentes actions inscrites dans le cadre des projets de développement humain.

Al Massae

Déficit pluviométrique: Le gouvernement annonce des mesures d’urgence nécessaires. Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a présidé une réunion autour des mesures d’urgence nécessaires pour faire face aux effets du déficit pluviométrique. Conformément aux Hautes Instructions Royales relatives à la prise des mesures nécessaires pour faire face aux effets du déficit pluviométrique sur le secteur agricole, et à la sollicitude particulière dont SM le Roi Mohammed VI entoure la population du monde rural et l’ensemble des composantes du secteur agricole, le gouvernement a élaboré un programme exceptionnel visant à atténuer les effets du retard des précipitations et à alléger leur impact sur l’activité agricole, en apportant de l’aide aux agriculteurs et aux éleveurs concernés, indique un communiqué du Département du Chef du gouvernement. Le Programme s’articule autour de trois axes principaux: le premier concerne la protection du capital animal et végétal et la gestion de la rareté des eaux, le deuxième vise l’assurance agricole et le troisième a trait à l’allègement des charges financières des agriculteurs et des professionnels.

Renchérissement des prix: l’USFP fustige le gouvernement. L’USFP a mis en garde le gouvernement Akhannouch contre « la politique de fuite en avant » qu’il adopte et la recherche d’alibis peu convaincants, appelant toutes les parties concernées à prendre leurs responsabilités nationales dans la protection des familles marocaines, en particulier les pauvres, des conséquences de la sécheresse et des fluctuations économiques. Dans une lettre dont le journal a reçu une copie, le parti de la Rose a déclaré suivre avec une grande inquiétude la vague des hausses successives des prix, en particulier ceux des produits de base, précisant que ces hausses affectent négativement les revenus des familles, contribuent à la détérioration des conditions de vie déjà précaires et laissent pressentir des risques, dont l’augmentation des taux de pauvreté et le retour du spectre de l’exode rural.

Rissalat Al Oumma

Établissements pénitentiaires: reprise des visites familiales à partir du 28 février. Les visites familiales au profit des détenus dans l’ensemble des établissements pénitentiaires reprendront à partir de lundi 28 février, suite à l’évolution positive de la situation épidémiologique dans le Royaume, a annoncé vendredi la Délégation Générale à l’Administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR). Dans un communiqué, la même source précise que chaque détenu sera autorisé à recevoir, chaque quinzaine, la visite de deux membres de sa famille sans limite du nombre des enfants, faisant savoir que des facilités nécessaires seront accordées aux membres de la communauté marocaine établie à l’étranger et aux visiteurs en provenance de l’étranger leur permettant de rendre visite à leurs proches. ONU: Le Maroc parmi les pays les plus performants en matière d’exportations. Selon le rapport de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), les exportations marocaines ont réalisé les meilleures performances en termes de compétitivité et de croissance par rapport aux pays concurrents, participant aux marchés d’exportation et largement similaires en termes des conditions économiques. L’indice de performance des exportations a révélé que les exportations marocaines ont atteint, au cours du 4è trimestre de l’année dernière, 0,42 point, un chiffre élevé reflétant une bonne performance de de ces exportations, même si cette période a été marqué par le pic de la crise provoquée par l’apparition de la pandémie de Covid-19 et ses répercussions sur le commerce international.

Hespress