Propagation des crimes liés au blanchiment d’argent et au trafic de drogues

Propagation des crimes liés au blanchiment d’argent et au trafic de drogues
APS Publié 10-09-2022, 11:00 Publié dans le Soir d’Algérie
L’Observatoire du Nord pour les droits de l’Homme (ONDH) a exprimé sa préoccupation face à la propagation, dans le nord du Maroc, des crimes liés au blanchiment d’argent, en particulier le trafic de stupéfiants, de substances psychotropes, d’êtres humains et de migrants, et ses liens avec l’activité économique, notamment le blanchiment d’argent dans l’immobilier, ou avec la politique à travers l’accès des criminels à des fonctions politiques.
Dans un communiqué, l’Observatoire marocain a mis en garde contre les conséquences des opérations de blanchiment d’argent des barons de la drogue à Tétouan, dans le nord du Royaume, et de l’enrichissement suspect d’un groupe de personnes actives dans le domaine de la drogue et des psychotropes, du trafic de drogue, la traite des êtres humains, le trafic de migrants, la fraude, l’abus de confiance, la corruption et l’abus d’influence.
L’ONDH a, en outre, indiqué que les déclarations de soupçons de cas liés au blanchiment d’argent et au financement du terrorisme émises par l’Autorité nationale de l’information financière s’élevaient – selon le rapport 2020 – à un total de 2113 déclarations. En mars dernier, l’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS) avait indiqué que le Maroc, premier producteur mondial de haschich, restait le principal pays de provenance de la résine de cannabis qui entre dans l’Union européenne (UE).
Et dans son rapport mondial sur les drogues 2022, l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) avait, quant à lui, souligné que le royaume chérifien était à la tête des principaux pays d’origine et de départ de la résine de cannabis, ce qui fait de ce pays le premier producteur et exportateur mondial de cette drogue.
S’agissant de l’impact de la culture du cannabis sur l’environnement, la région du Rif au nord du Maroc est également citée dans ce rapport, où cette culture repose principalement sur l’utilisation intensive d’engrais synthétique.
C’est dans la région du Rif où est cultivée la majeure partie du cannabis du pays.
R. I./APS

La police espagnole saisit 13 kg de cannabis en provenance du Maroc
La police espagnole a arrêté à Tarifa (Cadix) un citoyen de 58 ans, en possession de 13 kilos de cannabis (haschisch) en provenance du Maroc, ont rapporté des médias locaux. Les faits se sont produits le 1er septembre, quand vers 9h35, sur l’un des navires ferry opérant entre le port de Tanger-Ville (Maroc) et le port de Tarifa, le véhicule conduit par un suspect de nationalité espagnole a débarqué, souligne une note de la police citée par l’agence Europa Press. 43 paquets enveloppés dans du plastique cachés dans diverses parties du véhicule ont été retrouvés. Le total de la saisie a atteint 13 kilos de haschisch. Des agents des douanes et de la police espagnols ont arrêté récemment au poste-frontière qui sépare le Maroc de Ceuta (Espagne) une personne alors qu’elle tentait de traverser Tarajal avec 117 kg de haschisch marocain dissimulés dans son véhicule.
Il y a quelques jours, 250 kg de haschisch retrouvés dans le coffre d’un véhicule de deux Belges en provenance du Maroc avaient été saisis à Ceuta.
R. I.
Source: le Soir d’Algérie

Bouton retour en haut de la page