Ouverture de la COP 27 : un sommet pour relancer la lutte climatique.

Ouverture de la COP 27 : un sommet pour relancer la lutte climatique.
L’Egypte accueillera près de 200 pays lors de l’ouverture de sa 27e session de la Conférence conférence mondiale sur le climat aujourd’hui dimanche. L’ONU insiste pour relancer un processus bloqué de réduction des émissions de gaz à effet de serre.
Les pays se réunissent pour la COP 27 afin de prendre des mesures pour atteindre les objectifs climatiques collectifs mondiaux convenus dans l’Accord de Paris et la Convention. Après la COP 26 à Glasgow l’année dernière, les pays devraient démontrer à la COP 27 qu’ils sont dans une nouvelle ère de mise en œuvre en respectant leurs engagements dans le cadre de l’Accord de Paris. La conférence se tiendra à Charm el-Cheikh, en Égypte, du 6 au 18 novembre 2022. Les chefs d’État et de gouvernement participeront au sommet de mise en œuvre de l’engagement climatique de Charm el-Cheikh les 7 et 8 novembre.

L’Accord de Paris, signé lors de la COP 21 en 2016, fixe un objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 45% d’ici 2030, espérant limiter le réchauffement climatique à 1,5°. Sauf que, selon les experts, les actions entreprises par les États n’arrêteront pas l’augmentation de ces émissions polluantes, mais les limiteront seulement entre 5% et 10%. À ce rythme, le réchauffement climatique atteindra 2,4 % d’ici la fin du siècle.
Mais la crise énergétique qui a suivi la guerre d’Ukraine a conduit de nombreux États à rouvrir des centrales électriques à combustibles fossiles, notamment au charbon, qui émet beaucoup de polluants. Les Nations Unies prévoient désormais une hausse de température attendue de 3° d’ici la fin du siècle.

Au final, la COP 27 doit rappeler les promesses des pays industrialisés de financer jusqu’à 100 milliards de dollars dans les actions des pays en développement dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique.

Bouton retour en haut de la page