Othmani peine à réunir sa majorité et présenter son bilan

Othmani
Othmani

Othmani peine à réunir sa majorité et présenter son bilan

Kiosque360. Le chef du gouvernement Saâd-Eddine El Othmani n’arrive pas à réunir les partis de la majorité pour se mettre d’accord sur la stratégie de présentation du bilan de l’exécutif.

A quelques mois des échéances législatives, le gouvernement sortant doit présenter le bilan de ses 5 ans au pouvoir. Mais à en croire le journal Assabah, le chef du gouvernement n’arrive pas à se mettre d’accord

avec les autres partis de la majorité sur une stratégie leur permettant de présenter le bilan.

Dans son édition du mercredi 16 juin, le journal explique que la relation entre Saâd-Eddine El Othmani et les leaders des autres partis est tendue. Preuve en est les réunions hebdomadaires au cours desquelles les critiques et les accusations fusent et empêchent le gouvernement de présenter son bilan.

Assabah avance qu’il était inattendu que la majorité s’écroule aussi rapidement, sachant que l’opposition n’y est pour rien. Le recours à l’article 101 de la Constitution permettant au chef du gouvernement de présenter et discuter le bilan de son gouvernement devant les élus de la nation semble compromis.

Car, pour ce faire, Saâd-Eddine El Othmani a besoin de l’accord de tous les ministres et des leaders des partis politiques de la majorité pour que tous les bilans sectoriels soient défendus équitablement. Le journal va jusqu’à dire qu’El Othmani n’a même pas encore donné ses instructions à ses ministres pour rassembler les données chiffrées et les informations techniques permettant de constituer le bilan.

De leur côté, les ministres sont perdus face aux échanges d’accusations et d’insultes entre les leaders de leurs partis. Ce qui complique les choses, c’est que les leaders de la majorité accusent le chef du PJD de laisser les ténors du parti et ses parlementaires attaquer les alliés de façon directe et continue. Les tensions ne sont pas près de s’apaiser, d’autant plus que la majorité ne s’est pas réunie, selon Assabah, depuis 2018.

Par Fayza Senhaji

Le 360