ONU : Le vaccin est un «bien public mondial»

AntonioGuterres e1612303296426
AntonioGuterres e1612303296426


LE MATIN 24 avril 2021

« Le monde a besoin d’urgence de «solutions multilatérales concrètes» fondées sur une action commune par-delà les frontières pour le bien de l’humanité tout entière » Cette déclaration est celle du Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, qui a insisté sur une distribution équitable des vaccins contre le Covid-19. Il a également qualifié ces vaccins de «bien public mondial».

Dans un message marquant la Journée internationale du multilatéralisme et de la diplomatie au service de la paix, célébrée le 24 avril, Antonio Guterres a estimé que la pandémie de Covid-19 est «une tragédie qui vient nous rappeler à quel point nous sommes unis les uns aux autres».

«Il est évident qu’il nous faut, d’urgence, des solutions multilatérales concrètes, fondées sur une action commune par-delà les frontières pour le bien de l’humanité tout entière, à commencer par une distribution équitable du bien public mondial que sont les vaccins», a dit le SG de l’ONU.

Selon lui, les besoins dépassent le cadre de la pandémie, en ce sens que des solutions sont requises pour parer à «toutes les menaces transnationales auxquelles nous devons faire face: la crise climatique, la pollution de l’air et de l’eau, la prolifération des armes de destruction massive, la mise au point de nouvelles technologies en l’absence de principes et de normes convenus».

«Il nous faut un multilatéralisme davantage placé sous le signe de l’interconnexion, qui resserre la coordination entre les organisations régionales et internationales, les institutions financières internationales et les alliances entre secteurs public et privé», a-t-il préconisé.

Le Secrétaire général de l’ONU a, aussi, plaidé pour un multilatéralisme inclusif, qui s’appuie sur la société civile, les entreprises, les autorités locales et régionales et d’autres acteurs, et qui permette un partage du pouvoir plus large et plus équitable.

Antonio Guterres a, également, appelé à une action multilatérale forte, pour sortir de la pandémie en toute sécurité, pour faire face à la crise climatique et pour construire des communautés et des sociétés plus fortes et plus sûres.

«Alors que nous célébrons la Journée internationale du multilatéralisme et de la diplomatie au service de la paix, renouvelons notre engagement en faveur de solutions multilatérales mondiales qui profitent aux êtres humains et à la planète», a-t-il plaidé.