Mme Amal Sidi Cheikh Abdallahi, nouvelle ministre de l’enseignement supérieur

192767554 298449380
192767554 298449380

Mme Amal Sidi Cheikh Abdallahi, nouvelle ministre de l’enseignement supérieur

Habitué à analyser des CV depuis des décennies, j’ai passé en revue celui de la nouvelle ministre de l’enseignement supérieur qui figure sur la Toile.

Quelques remarques pour tenter de rétablir la vérité. Beaucoup soutiennent que Mme Amal Sidi Cheikh Abdallahi serait titulaire d’un Doctorat d’Etat en Économie.

Un bref parcours de son CV, qu’elle aurait elle-même rédigé, indiquerait qu’elle est titulaire d’un diplôme d’études approfondies (DEA) et d’un diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS). Des diplômes de troisième cycle tout à fait respectables. Et qui suffisent à démontrer que leur titulaire a de bonnes références académiques.

Mais cela n’a rien à voir avec un Doctorat d’Etat en économie. Pourquoi cherche-t-on toujours à magnifier et surestimer les références de certaines personnes ? Un défaut, voire un mensonge inutile.

Pourquoi me suis-je intéressé à cette recherche ? Pour m’assurer de la réalité de son diplôme. En effet, un ministre de l’enseignement supérieur coiffe des centaines d’universitaires titulaires de doctorat, voire d’agrégation. Il aurait été alors plus logique que la titulaire de la fonction fût au moins docteur d’Etat dans une discipline universitaire. Ce qui ne serait pas le cas de Mme Amal.

En outre, son expérience professionnelle ne mentionne pas non plus une responsabilité de manager d’une grande direction ou même de service où elle aurait eu à gérer des ressources humaines en quantité et qualité de référence.

Sous toutes réserves, bien entendu.

Béchir Fall