Mauritanie : l’ex-président Ould Aziz défie le régime de Ould Ghazouani

Mauritanie : l’ex-président Ould Aziz défie le régime de Ould Ghazouani
Publié dans kassataya le 12/10/2022
Cherif Kane

Les déclarations de l’ex-président à Jeune Afrique cette semaine sont considérées inaudibles par l’opinion publique pour un ancien chef d’Etat qui est poursuivi pour corruption, enrichissement illicite et blanchiment d’argent et qui profite de sa liberté en France pour défier Ould Ghazouani à quelques mois des élections de 2023.

Et au-delà de cette défiance c’est un pied de nez à la justice mauritanienne qui prend un sérieux coup pour n’avoir pas exigé des conditions de son séjour en France. L’ex-président Ould Aziz profite de son contrôle médical à Paris pour lancer des piques à son successeur en considérant qu’il a été maltraité durant son emprisonnement à Nouakchott. L’ancien président des pauvres ne renonce pas à la politique.

Revanchard son ambition dans l’immédiat c’est de participer aux élections de 2023 avec la présidentielle de 2024 en ligne de mire mais il sait qu’il est poursuivi par la justice et qu’il n’échappera pas à la prison une seconde fois mais cette fois-ci sans doute plus longtemps à cause des graves chefs d’accusation de corruption, d’enrichissement illicite et de blanchiment d’argent.

C’est une confidence encore une fois à Jeune Afrique révélatrice d’un ancien chef d’Etat qui ne semble pas avoir aucun remords sur sa mal gouvernance durant une décennie. Les Mauritaniens ne lui pardonneront pas d’avoir pillé toutes les richesses du pays avec son clan familial et ses proches du régime et dont certains ont été déjà blanchis par la justice.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

Source: Kassataya.com

Bouton retour en haut de la page