Mauritanie : L’ex-président Ould Abdel Aziz est « victime d’acharnement politico-tribal

le chef de l etat mauritanien sortant mohamed ould abdel aziz reelu a sa propre sucession le 21 juin 2014 a nouakchott 4929021
le chef de l etat mauritanien sortant mohamed ould abdel aziz reelu a sa propre sucession le 21 juin 2014 a nouakchott 4929021

ALAKHBAR (Nouakchott) – L’ex-président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a déclaré au cours d’une conférence de presse mercredi à Nouakchott être victime d’acharnement politique de la part d’un groupe et de deux tribus en lien avec le régime de son successeur le président Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani.

L’ex-président n’a pas identifié ces groupe et tribus qui tenteraient, selon lui, de l’empêcher de revenir sur la scène politique.

Mohamed Ould Abdel Aziz a également dénoncé « la suspension » de son salaire d’ancien président, « le gel » de ses avoirs ainsi que des biens de son entourage et « la suspension » de leur pension de retraite.

L’ex-chef de l’Etat a été inculpé et placé sous contrôle judiciaire le 13 mars dernier dans une affaire de mal gouvernance et de détournements de fonds publics durant son règne de 2008 à 2019.

Lors de cette conférence de presse Ould Abdel Aziz s’est encore référé à l’article 93 de la Constitution en justifiant son silence devant les enquêteurs et en dénonçant la « violation » de son immunité présidentielle.