Mauritanie: l’ex-président Mohamed Ould Abdel Aziz placé sous surveillance alors que le Parlement reprend sa session

L’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz fait face à une enquête en cours sur des allégations de corruption au cours de sa décennie. Des allégations qu’il a rejeté la dernière fois lors d’une interview accordée à France 24 le 10 septembre dernier; considérant l’enquête elle-même comme sans fondement et politiquement motivée.

Pour rappel, en août, Mohamed Ould Abdel Aziz a été détenu par la police chargée des crimes économiques pour interrogatoire pendant environ une semaine, puis quelques jours plus tard, il a été brièvement interrogé à nouveau.

Le 27 septembre , il a été convoqué à nouveau et il lui est désormais interdit de quitter la capitale Nouakchott.

Le 1er octobre, une nouvelle session ordinaire du parlement commence – dans un climat mitigé. La question de mettre en oeuvre une Haute Cour de justice, le seul organe constitutionnellement habilité à juger un ancien chef d’État, serait pertinemment posée après l’enquête sur la corruption et pour determiner le sort juridique de l’ancien président.