Mauritanie : Demande de reconnaissance des partis RAG et FPC

ALAKHBAR (Nouakchott) – La reconnaissance des partis RAG et IRA a été réclamée par des participants à un colloque, tenu dimanche au Centre Mebda à Nouakchott, sur le premier anniversaire de l’accession au pouvoir du président Mohamed Ould Ghazouani.

Le RAG est le « Parti Radical pour une Action Global » du leader politique et anti-esclavagiste Biram Dah Abeid, qui est arrivé en deuxième position lors de la dernière élection présidentielle du 22 juin 2019 qui ont porté Mohamed Ould Ghazouani au pouvoir.

Les FPC « Forces Progressistes du Changement » ont été fondées par le leader politique Samba Thiam lequel est issu de la communauté négro-africaine.

Parmi les participants qui ont demandé cette reconnaissance, on note Mohamed Jemil Mansour, ancien chef du parti d’opposition Tawassoul, qui a indiqué que « l’ouverture politique » prônée par le chef de l’Etat Mohamed Ould Ghazouani « exige la reconnaissance de toutes les forces politiques jouissant d’une représentativité populaire et disposant d’un projet politique dont le RAG et les FPC ».

Mohamed Jemil Mansour a aussi rappelé que les partis RAG et FPC ont formulé, chacun, une demande de reconnaissance envers le Ministre de l’intérieur.

Il a été aussi réclamé, dans le même contexte, la reconnaissance de l’Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste (IRA). A ce propos, le député Eid Ould Mohamedden a appelé la nécessité de tenir un dialogue social pour régler la problématique de l’esclavage et de ses séquelles.

Bouton retour en haut de la page