Mali : la France suspend ses opérations militaires conjointes

soldat barkhane ml
soldat barkhane ml

Mali : la France suspend ses opérations militaires conjointes

PHILIPPE DESMAZES/AFP or licensors/Par Rédaction Africanews

La France suspend ses opérations militaires conjointes avec les forces maliennes.

Cette décision fait suite au nouveau coup d’état qui a eu lieu la semaine dernière au Mali.

Elle vise à pousser la junte militaire au pouvoir à poursuivre la transition politique exigée notamment par la Communauté économique des états d’Afrique de l’ouest et l’union africaine.

Le ministère français des armées a souligné dans un communiqué, le caractère temporaire de cette suspension.

La France réévaluera sa décision en fonction des réponses qu’apporteront les autorités maliennes.

Le retour à un gouvernement civil avant la fin de l’année 2021.

Le Mali a été pour la deuxième fois en neuf mois, secoué par un coup d’état militaire, orchestrés par le même homme, le colonel Assimi Goïta.

Le 25 mai, Goita a organisé l’éviction du président Bah Ndaw et du premier ministre Moctar Ouane, suscitant des doutes quant à son engagement à organiser des élections.

Afin de contrer les extrémistes dans la région du Sahel, l’armée française soutient les soldats du Mali, du Tchad, de la Mauritanie, du Niger et du Burkina Faso grâce à ses plus de 5 000 soldats présents dans la région.

Il a été déclaré président de la transition le vendredi 28 mai. En prenant ces mesures, la France se place aux côtés de la communauté internationale en condamnant ce coup d’état

L’armée française soutient les soldats du Mali, du Tchad, de la Mauritanie, du Niger et du Burkina Faso dans la lutte djihadiste dans la région du sahel.

Aujourd’hui plus de 5 000 soldats sont présents dans la région.

Copyright © africanews