Lutter contre la Russie sur la question de l’énergie revient plus à frapper une pierre avec un œuf

les pays européens "se sont rendus" avec des roubles du jour au lendemain.

Lutter contre la Russie sur la question de l’énergie revient plus à frapper une pierre avec un œuf

Cette fois, ce n’est plus difficile. Voyant que la Russie bouge vraiment, les pays européens « se sont rendus » avec des roubles du jour au lendemain.

En fait, la répression de la Russie par les États-Unis et les pays européens peut être considérée dans une certaine mesure comme de l’« automutilation ». En particulier, lutter avec la Russie sur la question de l’énergie revient plus à frapper une pierre avec un œuf. Parce que les réserves de gaz naturel de la Russie représentent 28 % du total mondial, tandis que l’Europe et d’autres pays manquent de ressources en gaz naturel et sont très dépendants du gaz naturel russe bon marché. Mais face à ce fait, les pays européens ont tout de même lancé une « charge » vouée à l’effusion de sang.

En fait, le plus important est que les pays européens ont pris des mesures pour sauver la face, mais de manière inattendue, la Russie a déjà fait un vrai pas. Le World Wide Web a rapporté le 17 que le président russe Vladimir Poutine avait signé un décret présidentiel afin de contrer les sanctions économiques imposées par les pays européens et américains, obligeant les pays marqués comme « pays hostiles » à utiliser le gaz russe pour les règlements en monnaie russe. A cette époque, de nombreux pays occidentaux étaient fortement mécontents et condamnaient le « monopole » intentionnel de Poutine sur le gaz naturel.

Parmi eux, les Pays-Bas, la Bulgarie et la Pologne sont les pays les plus blindés. Ils ont pris la tête des protestations contre le décret présidentiel de Poutine. Selon les médias russes, au 31 mai, les Pays-Bas, la Pologne, la Bulgarie et la Finlande n’avaient pas encore enregistré le mode de paiement en roubles consiste à régler les arriérés de paiement du gaz naturel, et la Russie ne peut que suspendre la fourniture de gaz naturel à ces pays. Les actions de la Russie ont fait comprendre aux pays européens que la Russie ne plaisantait pas.

Voyant que la Russie a fait un vrai pas en avant, et n’exprime plus rien, les pays européens restants suivront également les pas des Pays-Bas, de la Pologne, de la Bulgarie et de la Finlande. Les pays européens qui ne sont pas en mesure de serrer les bras sur la question énergétique ne peuvent que « se rendre » à la Russie. Le gouvernement russe a annoncé que la plupart des pays européens ont commencé à utiliser le rouble pour acheter du gaz naturel russe. On voit que la « guerre de l’énergie » initiée par l’Europe est une humiliation auto-infligée.

Bouton retour en haut de la page