L’UE appelée à jouer un rôle positif dans le processus de règlement du conflit   

Brahim Ghali DR
Brahim Ghali DR

L’UE appelée à jouer un rôle positif dans le processus de règlement du conflit   

Le président de la République arabe sahraouie et démocratique (RASD), Brahim Ghali a appelé l’Union européenne (UE) à jouer « un rôle positif » dans le processus de règlement du conflit au Sahara occidental », rapporte l’Agence de presse sahraouie (SPS). Selon SPS, le Président Ghali a précisé jeudi  dans son allocution devant les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) et de l’Union européenne (UE), lors du 6e sommet euro-africain tenu à Bruxelles (Belgique), qu’il était temps pour « l’UE d’accompagner l’UA de manière active, sérieuse et positive pour le règlement définitif du conflit au Sahara occidental ».

 Intervenant dans le cadre de la séance consacrée à la paix et à la sécurité, le président sahraoui a appelé l’Europe à « jouer un rôle positif » dans le processus de règlement du conflit, en devenant « une partie de la solution qui contribuera, selon lui, au renforcement des conditions de paix, de sécurité et de stabilité en Afrique du Nord et au Sahel ». Soulignant l’importance de ce sommet pour unifier les visions et les objectifs des deux organisations, M. Ghali a affirmé que « pour être durable et pour mettre fin aux tensions qui existent depuis près de 45 ans, et notamment à l’escalade que vit la région depuis le 13 novembre 2020″, la paix au Sahara occidental doit être juste ». Il a en outre souligné « l’impératif de respecter le droit et la légalité internationale, et d’aller vers la décolonisation ». Le président sahraoui conduit une importante délégation aux travaux du 6e Sommet des chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UA et de l’UA, qui ont débuté jeudi à Bruxelles (Belgique) pour une durée de deux jours, représentant la RASD, pays membre fondateur de l’UA, à cet important évènement international. Le président sahraoui est arrivé mercredi à Bruxelles, à l’invitation de l’UA, pour représenter la République sahraouie  » à cette rencontre internationale de haut niveau qui revêt une importance symbolique et morale pour le peuple sahraoui et ses amis à travers le monde car elle confirme que l’Etat sahraoui est une « réalité incontournable sur les plans national, continental et international ». Selon SPS, le président sahraoui devra mener une série d’entretiens bilatéraux en marge du sommet, avec des chefs d’Etat et de Gouvernement participant à cet évènement international. Sept (7) principaux axes figurent à l’ordre du jour du sommet, liés notamment à la sécurité et à la paix, la bonne gouvernance, l’enseignement, la formation professionnelle, la migration, l’agriculture, le développement durable, les systèmes de santé, la production de vaccins anti-covid19, le financement des projets de développement, l’appui au secteur privé et l’intégration économique.

APS