Libération de la jeune femme comorienne victime de l’esclavagisme à Oman

Libération de la jeune femme comorienne victime de l’esclavagisme à Oman

COMMUNIQUE DE LA (C.C.E.S.)

La Coordination Contre l’Esclavage et ses Séquelles (C.C.E.S) a appris avec un grand soulagement et dévouement heureux de l’affaire de la jeune Arfati Mohamed Msaidie qui était séquestrée et mise dans des conditions d’esclavage à Oman

La jeune femme , Arfati Mohamed Msaidie , née le 23 février 1998 aux Comores, réduite en état d’esclave à Oman depuis quelques temps , est désormais libre . La mobilisation et le soutien en faveur de sa libération a payé. La Coordination Contre l’Esclavage et ses Séquelles exprime toute sa reconnaissance à ceux et celles qui ont pris part à la grande et forte mobilisation qui a sensibilisé des volontaires, notamment Monsieur SAID Alias Nfoudi Djibril qui s’est acquitté des frais liés à la rupture de son « fameux contrat » de la honte avec son maître. Il est urgent d’engager des poursuites contre les agences agréées dans certains Etats africains musulmans qui alimentent de puissants réseaux du trafic d’êtres humains de l’Afrique vers les pays Arabes ; qui visent essentiellement les jeunes femmes sans emploi et vulnérables qui recherchent un travail décent ; qui finalement deviennent des objets sexuels et victimes de tous genres de mauvais traitements une fois sur place.

Arfati est certes libre et se trouve fans un lieu sûr à Dubaï mais sa situation sociale demeure précaire et vulnérable. Elle fait appel à l’aide pour trouver une formation professionnelle lui permettant ensuite de retrouver sa dignité par un travail décent.

Nos organisations, membres de la C.C.E.S, font appel aux institutions et organisations spécialisées à s’engager pour venir en aide à Arfati . Nos organisations entendent engager des poursuites pour obtenir la fermeture de ces agences qui vendent officiellement nos mamans, nos sœurs et nos enfants aux esclavagistes arabes dans les pays du Golf comme des esclaves et objets corvéables à la merci.

Nous apportons notre soutien total à Arfati et sa famille et exprimons notre gratitude à Nfoudi Djibril pour sa générosité et à Maître Saïd LARIFOU, avocat, pour son dévouement et sa disponibilité à venir en aide aux ressortissants africains en difficulté partout dans le monde.

France le 20 septembre 2022

Coordination Contre l’Esclavage et ses Séquelles (C.C.E.S)

-Ganbanaaxu Féddé (Mali, Mauritanie, Sénégal, Gambie et les deux Guinées)

-Kane Afrique

-Waraba D’AFRIQUE

-Assep : (Association soninké du Sénégal pour l’égalité et le progrès)

-A.H.M.E : (Association des Haratine de Mauritanie en Europe)

-A.R.M.E.P.E.S-France : (L’Association des ressortissants mauritaniens pour l’éradication de la pratique de l’esclavage et ses séquelles)

-IRA-FRANCE (Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste)

-MSDH:(Mouvement pour la Sauvegarde des Droits de l’Homme.)

-RMFP : (Rassemblement Malien pour la Fraternité et Le Progrès

-Solidarité Africaine section France

-Un Passé Trop Présent

-Memouké Diaguily

-IPLESM: (Initiative pour lutter contre l’esclavage et ses séquelles en M’Beidiya sakha)

-A.C.D.E : (Association Contre la Domination et l Esclavage )

-UVDS: (Union des Volontaires pour le Développement de Soninkara )

– Alliance Ganbanaaxu Feddé Mauritanie

-Ganbanaaxu Feddé Mauritanie

-L’association Chene et Baobab, Union Nationale des Travailleurs Africains des Troupes Coloniales et D’outre Mer

-La Ligue Tunisienne pour la défense des Droits de l’Homme (L.T.D.H)

Bouton retour en haut de la page